Pourquoi éviter les prévoyances qui ne paient pas en dessous de 33% ?

Message

CAPMEDICAL
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 15 mai 2018 à 17h50


Depuis quelques mois, de plus en plus de prévoyances proposent d’indemniser l’infirmière libérale à partir de 10,15 ou 16% d’invalidité, mais cette garantie est elle vraiment utile ?


Prenons l’exemple de l’infirmière libérale dont la marge brute annuelle est de 70.000€/an (recettes – achats), dont les charges fixes (loyer pro, une partie des charges sociales, assurances, crédits, leasings, comptable, service bancaire, CFE (taxe pro), logiciel de facturation, abonnements internet, EDF et téléphone, retraite complémentaire et cout d’un éventuel salarié) s’élèvent à 20.000€/an. Le reste de charges de 30.000 sont des charges variables selon l’activité (frais de déplacement, formation, charges sociales, frais de carte bleue, fournitures…).

Récapitulons :

Marge brute 70.000€
- charges fixes -12.000 €
- charges variables -22.000 €
Bénéfice net 36.000 €, soit un peu plus de 3.000€/mois.


Suite à un accident ou une maladie, l’infirmière libérale conserve DEFINITIVEMENT une séquelle légère avec un taux d’invalidité par rapport à sa profession de 20%.

20% de taux d’invalidité semble faible et peu conséquent financièrement. Vérifions !

Partant du principe que le taux d’invalidité a été bien évalué selon la perte de réelle d’activité, la marge brute aura chuté de 20%, soit 70.000 x 20% = -14.000€, ainsi que les charges variables 22.000 x 20% = -4.400€ alors que les charges fixes, ne bougent pas comme leur nom l’indique.

Récapitulons :

Nouvelle Marge brute 56.000€
- charges fixes -12.000 €
- nouvelles charges variables -17.600 €
Nouveau Bénéfice net 26.400 €, soit 2.200€/mois.


Le revenu net est donc passé de 3.000 à 2.200€/mois, soit une perte de 800€/mois (26%).

Cela n’aura-t-il pas pour conséquence une forte chute du train de vie personnel de l’infirmière libérale et un chamboulement dans sa vie privée et celle de sa famille ?


Dans cet exemple proche de la réalité, nous nous rendons compte qu’une invalidité de 20% entraîne en moyenne une perte de revenu de 30% à cause des frais fixes professionnels qui ne varient pas.

C’est la raison pour laquelle, « l’infirmière libérale » a tout intérêt à comparer les prévoyances qui indemnisent les rentes d’invalidités à partir de 10, 15 ou 16% et à éviter celles qui ne retiennent les rentes qu’à partir de 26 ou 33% ou à faire modifier leur contrat.

Pierre et Bernard Vasquez
www.capmedical.fr

Message

cedmorg
Administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 15 mai 2018 à 22h16


Merci pour cette information claire!

testeur des partenaires
LOGICMAX: logiciel Infimax en réseau sur moovbox (sur Mac), Es-KAP-Ad
CAP MEDICAL: gestion de ma prévoyance, mutuelle et assurance IJ