Règles et protections hygiéniques : quelles sont les nouvelles alternatives pour les femmes ?

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 100 fois.

Il y a encore une dizaine d’années, les femmes ne disposaient pas d’un large choix de produits d’hygiène menstruelle. Que ce soit en pharmacie ou dans les grandes surfaces, la plupart de ces produits étaient proposés par les mêmes fabricants. En conséquence, leur conception suivait toujours le même principe. Cependant, depuis quelques années, de nouveaux modèles ont vu le jour et offrent plus de possibilités aux femmes et aux personnes menstruées. Ces modèles, en plus de leur apporter le confort nécessaire, dégradent moins l’environnement. Découvrez certains de ces nouveaux produits dans le corps de cet article.

Les règles ou écoulements menstruels, un sujet omniprésent

Les règles chez la femme ont toujours fait l’objet de nombreuses opinions dans la société. Autrefois, les femmes étaient considérées comme impures. Une distinction avait été faite entre le sang pur des hommes et le sang sale des femmes.

Les règles sont également signe de non-procréation. Des études ont montré que certaines filles vivaient la période des règles dans la honte et le dégoût. C’est ainsi que les menstrues sont devenues un sujet délicat aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Au bout du compte, tout le monde évite d’en parler dans la société. Certaines associations luttent pour l'abolition de ce tabou autour des règles. D'autant plus que cela explique les lacunes dans la recherche d’alternatives aux protections hygiéniques jetables proposées par les mêmes marques sur le marché. Alors que celles-ci sont reconnues pour leurs composants controversés.

Ces protections hygiéniques représentent non seulement un risque pour la santé menstruelle de la femme, mais aussi un danger pour l’environnement. En effet, d’après les statistiques, une femme utiliserait entre 10 000 et 15 000 protections hygiéniques tout le long de sa vie. Ce qui représente près de 45 milliards de déchets par an. Heureusement, de nouvelles alternatives plus pensées et plus respectueuses de l’environnement - à l’exemple des tampons hygiéniques bio - ont vu le jour.

La coupe menstruelle ou cup

La coupe menstruelle est une protection hygiénique particulièrement conçue pour être réutilisable. Elle se présente comme un petit entonnoir en silicone et se place dans le vagin afin de contenir le flux menstruel. Elle peut être utilisée régulièrement à la place des protections hygiéniques classiques comme les tampons et les serviettes. C’est un produit écologique, mais aussi économique du fait de son caractère réutilisable. En effet, après un bon lavage, elle peut être réutilisée sans risque. Elle peut même servir durant 10 ans. Par ailleurs, son utilisation permet d’éviter le dessèchement de la flore vaginale. Toutefois, il ne faut pas la conserver trop longtemps dans le vagin. La coupe menstruelle doit être vidée toutes les huit heures au plus, puis relavée avec soin avant d’être réinsérée.

Au même titre que les tampons classiques, la coupe ne protège pas contre le syndrome de choc toxique car c'est une protection interne. Elle nécessite un peu d’entrainement avant de réussir à la poser et à la retirer en un seul mouvement. Vous pourriez ressentir une petite gêne lors des premières utilisations, car la coupe est bien plus ferme et plus grande qu’un tampon classique. Le prix d’une cup varie entre 15 et 20 euros en fonction de la taille et du modèle.

Les tampons hygiéniques bio

Les tampons hygiéniques bio sont des protections hygiéniques très pratiques et efficaces en période de règles. Ils sont certes moins écologiques que la coupe menstruelle, mais ont l’avantage d’afficher leur composition, contrairement aux produits classiques. Ces tampons bio sont sans produits toxiques. Ils sont confectionnés en coton bio certifié par GOTS.

Au même titre que les tampons traditionnels, ils doivent nécessairement être changés tous les quatre à huit heures selon l’ampleur du flux menstruel. En revanche, il est fortement déconseillé de porter les tampons bio durant la nuit. Ils seront plus utiles en journée pour vous apporter un confort optimal.

Les serviettes hygiéniques lavables

Les serviettes lavables en tissu sont confectionnées à partir de matières naturelles et biodégradables telles que le coton bio ou la fibre de bambou. Elles ne renferment donc pas de produits chimiques. Elles sont aussi écologiques. L’utilisatrice peut les passer à la machine à laver après utilisation, et ce à plusieurs reprises. Les serviettes hygiéniques lavables sont aussi absorbantes que les serviettes classiques, voire plus. Elles apportent une protection optimale d’une durée d’environ quatre heures en fonction du flux menstruel. Chaque serviette comporte un noyau ultra-absorbant en coton bio qui disperse le flux menstruel sur sa longueur. Cela évite les débordements sur les côtés et dirige le flux vers la membrane du dessous qui s’occupe de l’antifuite. La particularité des serviettes lavables est qu’elles peuvent être lavées et réutilisées autant de fois que nécessaire durant près de 5 ans. De quoi faire d’importantes économies.

Il faut savoir qu’une serviette lavable doit être rincée à l’eau froide avant d’être passée à la machine. Ce processus est peut-être contraignant, mais il permet d’éviter l’utilisation des serviettes à usage unique et de limiter les déchets engendrés au quotidien. Le prix d’un lot de 3 serviettes hygiéniques lavables généralement compris entre 15 et 25 euros.

A noter qu'il existe également des serviettes jetables en coton bio qui sont, quant à elles, biodégradables donc sans impact écologique majeur .

Les culottes menstruelles

Bien que récentes sur le marché français, les culottes menstruelles sont déjà bien connues aux USA ou encore en Australie. Ce sont des sous-vêtements spécialement conçus pour absorber le flux menstruel sans tacher les vêtements. Après utilisation, elles peuvent être lavées à la machine puis réutilisées durant une bonne période. Ce qui réduit la quantité de déchets susceptibles de polluer l’océan et la planète. 

Les culottes menstruelles sont identiques aux culottes classiques, à la différence qu’elles retiennent parfaitement les menstruations de la femme grâce à ses différentes couches de tissus absorbants. Ces dernières sont confectionnées en coton bio ou en bambou.

Ces culottes ne renferment pas de composants chimiques. Elles peuvent être portées aussi bien le jour comme la nuit soit environ 12 heures. L’idéal serait d’en utiliser au moins deux pour tenir toute la journée. Il faudra ensuite les laver à la main avec de l’eau froide avant de les passer à la machine. Le prix d’une culotte menstruelle sur le marché est compris entre 30 et 40 euros avec une durée d’utilisation de 10 ans maximum.

En somme, il existe de nouvelles alternatives très intéressantes aux protections hygiéniques classiques. Les femmes ont désormais la possibilité de choisir la protection hygiénique qui convient à leurs préférences et répond à leurs divers besoins.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 60 + 29 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Règles et protections hygiéniques : quelles sont les nouvelles alternatives pour les femmes ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 60 + 29 = ?