Comment se déroule une greffe de cheveux ?

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 193 fois.

La greffe de cheveux est un processus médical recommandé aux patients souffrant d’une calvitie.  De nos jours, il est possible de distinguer trois méthodes de greffe de cheveux. 

La greffe de cheveux est un processus médical recommandé aux patients souffrant d’une calvitie.  De nos jours, il est possible de distinguer trois méthodes de greffe de cheveux. 

De nos jours, plusieurs personnes envisagent de subir une opération de la greffe de cheveux pour redonner à leur calvitie une chevelure abondante et naturelle. Cependant, ils se posent de nombreuses questions quant à l’efficacité de cette opération, les méthodes employées et même les risques qui y sont liés. Dans cet article, nous vous informons sur les paramètres à considérer pour une opération de greffe de cheveux réussie.

Qui peut bénéficier d’une greffe de cheveux ?

En général, la greffe de cheveux peut être recommandée à tous ceux qui souffrent d’une perte de cheveux. Plus précisément aux patients atteints d’une alopécie qui se manifeste la plupart du temps sur le front, le sommet du crâne et les tempes. On la recommande aussi aux patients souffrant d’une calvitie héréditaire ou à ceux qui souffrent d’un trouble de la prostate.

De même, les femmes atteintes d’une calvitie due à un recul de la ligne capillaire ou à un traumatisme crânien peuvent elles aussi faire recours à la greffe. Toutefois, il faut l’avis d’un spécialiste avant de se lancer dans une opération. Nous vous recommandons alors les services des professionnels du site https://greffe-cheveux-poils.com pour mieux vous orienter.

Inversement, la greffe n’est pas recommandée aux patients souffrant d’une perte de cheveux diffuse ou d’une calvitie ponctuelle appelée alopécie areata. De plus, les spécialistes déconseillent l’opération aux patients de moins de 25 ans, car il est difficile de déterminer à cet âge la stabilité des cheveux et l’ampleur des pertes futures.

Les différentes méthodes de greffe de cheveux

Aujourd’hui, les spécialistes de la chirurgie de la greffe de cheveux emploient trois méthodes : Le Follicular Unit Extraction (FUE) qui se traduit littéralement par l’Extraction d’Unités Folliculaires, le Follicular Unit Transplantation qui signifie Transplantation d’Unités Folliculaires et la méthode DHI, le Direct Hair Implantation qui veut dire Implantation Directe de Cheveux.

La méthode FUT : Follicular Unit Transplantation

La FUT est une technique traditionnelle mise au point dans les années 50. Elle consiste en effet à prélever une bandelette au ras du crâne pour ensuite la découper et l’implanter dans la zone chauve. L’opération est indolore, car elle se passe sous anesthésie locale. Le temps de récupération est d’environ deux semaines. Cependant, elle laisse une cicatrice permanente aux endroits où le cuir chevelu a été retiré.

La méthode FUE : Follicular Unit extraction

L’opération de greffe de cheveux par la méthode FUE demande la mise sous anesthésie locale du patient. Avec le FUE, le chirurgien prélève les follicules capillaires à l’unité. Ces follicules pileux prélevés sont ensuite réimplantés à l’endroit dégarni à l’aide d’une aiguille. Cette méthode demande parfois que la zone donneuse soit rasée, mais cela dépend du chirurgien.

À la fin de l’opération, le patient n’aura aucune cicatrice et pourra récupérer rapidement. Toutefois, il est possible que les cheveux subissent une rechute avant que les premiers résultats ne soient visibles.

La méthode HDI : Direct Hair Implantation

La méthode HDI est la méthode la plus récente. Elle est considérée comme la révolution de la méthode FUE, et est pratiquée sans aucune incision. Elle consiste en l’utilisation d’un stylo implanteur pour extraire les follicules de la zone donneuse afin de les implanter sur la zone de la calvitie. Le chirurgien veille à implanter chacun des greffons dans le bon angle et dans la bonne profondeur. Le gros avantage avec cette méthode, c’est qu’elle ne laisse aucune cicatrice et produit de surcroît un résultat naturel. Avec la DHI, environ 10.000 greffons peuvent être implantés au cours d’une seule opération.

La durée d’une greffe de cheveux

La durée d’une opération de greffe de cheveux dépend généralement de plusieurs facteurs importants à savoir :

 

  • La méthode choisie
  • Le degré de la calvitie
  • Le prélèvement et la réimplantation des unités folliculaires
  • Le temps d’action de l’anesthésie
  • La taille de l’équipe chirurgicale

 

Bien sûr, on peut ajouter à cette liste, la compétence du médecin qui s’occupe de l’intervention. Toutefois, une opération de greffe de cheveux dure en moyenne 4 à 8 heures de temps.

Les résultats d’une greffe de cheveux

Dans les deux premières semaines qui suivent l’opération, tous les cheveux transplantés tombent. Ce phénomène appelé « shock loss » est le résultat du traumatisme subi par les unités folliculaires déplacées. Cependant, après l’opération les premiers résultats sont visibles après cinq ou six mois. Les cheveux recommencent à repousser, mais il faudra attendre environ douze mois pour voir le résultat définitif de votre opération de greffe de cheveux.

Néanmoins, pour que le résultat soit optimal, les patients sont appelés à respecter certaines consignes. À titre d’exemple, ils doivent éviter de graver le cuir chevelu et doivent se laver fréquemment pour éviter la formation des croûtes autour de la tige capillaire. Ils doivent aussi réduire au strict minimum leur consommation d’alcool et de tabac pour faciliter la survie des greffons. Par ailleurs, si l’opération est bien préparée, les résultats d’une greffe de cheveux durent toute une vie.

Les risques d’une greffe de cheveux

Pour minimiser les risques liés à une opération de greffe de cheveux, il faut faire le choix d’un chirurgien expérimenté pour l’opération. Il faut aussi à tout prix suivre les soins recommandés. Toutefois, comme toute procédure chirurgicale, la greffe de cheveux comporte des risques et des effets secondaires potentiels. Ces effets peuvent inclure des saignements, des infections, un gonflement du cuir chevelu, des cicatrices et peut être même une croissance inégale des cheveux. Heureusement, plus de 95 % des patients qui subissent une greffe de cheveux ne présentent aucun problème post opératoire.

Cependant, certains d’entre eux font recours à une deuxième transplantation de cheveux pour optimiser les résultats de la première opération. En clair, c’est un moyen qu’exploitent ceux qui veulent une plus grande densité de cheveux ou une meilleure couverture. Les statistiques montrent qu’une personne sur deux subit une seconde opération après la première.

La greffe de cheveux est aujourd’hui la solution idéale pour lutter contre la perte de cheveux. C’est une intervention chirurgicale fiable qui offre depuis plus de 50 ans des résultats satisfaisants. Néanmoins, pour une opération de greffe de cheveux réussie, il faut en plus de tous ces points sus-énumérés, se confier aux professionnels.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 65 + 2 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Comment se déroule une greffe de cheveux ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 65 + 2 = ?