Réforme des retraites et infirmiers libéraux

Imprimer cet article Fermer cette fenêtre

Cet article a été publié le 19/12/2019 par Brigitte Femenia et a été consulté 881 fois.

Allons nous vraiment y perdre ?

Allons nous vraiment y perdre ?

Analysons ce qu'il en est vraiment de cette réforme par rapport à notre régime actuel  :

1/ La réforme Macron prévoit une retraite à point ,le régime de la Carpimko est déjà un régime à points

2/ Augmentation des cotisations : une augmentation de plus de 10% prévue par la réforme: OUI mais la Carpimko ( du temps où Convergence infirmière était encore de l'équipe de direction) avait voté une augmentation progressive des cotisations , du cout par rapport à la hauuse déjà programmée l augmentation serait d'un peu moins de 4% .

3/ Les syndicats professionnels réunis au sein de la Fédération Francaise des Praticiens de Santé  tentent de négocier une baisse d'autres cotisations obligatoires afin de compenser en partie le surplus prévue par la réforme (en plus de l augmentation initialement prévue par la Carpimko.

4/ Age de départ en retraite : fixé actuellement à 67 ans par la Carpimko ,alors qu 'il serait à 64 ans avec le pivot prévu par le régime Universel , voir moins si nous obtenons une prise en compte de pénibilité comme les salariés.

Il faut analyser les informations sur les négociations en cours car tout circule sur Internet et les réseaux sociaux  du vrai comme du faux .

Au final, les INFIRMIERS LIBERAUX sont ils réellement les grands perdants de cette réforme ?

Faut il s'y opposer catégoriquement dès à préset ou négocier et réagir ensuite si nos revendications n'aboutissent pas ?