Programme M.


Imprimer cet article Fermer cette fenêtre

Cet article a été publié le 02/02/2023 par Brigitte Femenia et a été consulté 100 fois.

  • Fonction : Infirmier(e)

un dispositif de soutien aux professionnels de santé en souffrance

Le Programme M, dispositif d’aide aux médecins en souffrance, porté par l’association Programme santé globale des soignants depuis septembre 2021, s’adresse depuis janvier, à d’autres professions de santé dont les infirmiers. Ils peuvent désormais contacter le service, pour bénéficier de soutien, dans le cadre de la pair aidance.

Ils sont trois intervenants infirmiers à se relayer dans le cadre de permanences téléphoniques, pour offrir un temps d’écoute à des confrères en difficulté. Problèmes financiers, mésentente avec un autre infirmier, radiation, plainte d’un patient, poursuite, divorces, difficultés relationnelles : les raisons des appels, aussi bien professionnelles que personnelles, sont variées. Véronique Marie, infirmière puéricultrice de formation, a rejoint le Programme M’en tant qu’intervenante pour « faire partie de ce mouvement de soutien », explique-t-elle. « Cette souffrance des infirmiers est une thématique redondante, ajoute Sophorn Heng, infirmière libérale, également intervenante. Elle s’est accélérée avec la crise sanitaire ainsi qu’avec la surcharge de travail. C’est pour cette raison que j’ai souhaité m’engager. »

UNE ÉCOUTE ET UNE ORIENTATION

Dès lors qu’ils en ressentent le besoin, tous les infirmiers en activité (libéraux comme salariés), en étude ou à la retraite, peuvent solliciter le service, du lundi au vendredi de 9 h 30 à 17 heures. « La demande est accueillie par une personne formée à ce type d’appel, qui va prendre des informations minimales concernant l’appelant, notamment son identité et ses coordonnées », explique Sonia Chouaieb, responsable du Programme M. Il n’aura pas à exposer en détail les raisons de son appel, mais simplement à préciser s’il s’agit d’une problématique personnelle ou professionnelle, afin de l’orienter vers le bon intervenant. « Dès lors que sa fiche est renseignée, je l’adresse par messagerie sécurisée à l’infirmier de permanence, qui prend alors la situation en charge », ajoute-t-elle. L’intervenant contacte ensuite l’appelant pour convenir d’un rendez-vous, sur une plage horaire relativement large (soir et week-end compris). L’accompagnement gratuit et confidentiel, est organisé autour d’un protocole visant à répondre au degré d’urgence de la problématique avec un rappel de la part de l’intervenant dans la journée, dans les 24 heures ou dans les 48 heures.

Les échanges se déroulent en toute confidentialité entre les deux pairs afin que la relation de confiance s’instaure. « L’objectif est de veiller à ce que l’appelant reste acteur de sa prise en charge, indique Sonia Chouaieb. L’intervenant va donc être à son écoute, l’orienter, le guider dans ses choix en fonction de son contexte de vie, de ses contraintes, tout en le laissant maître de ses décisions. » « Nous sommes là pour écouter, aider, trouver des ressources, complète Véronique Marie. En fonction du problème, nous pouvons leur proposer une orientation vers un professionnel adapté. » Le Programme M. développe d’ailleurs un réseau de ressources sur l’ensemble du territoire.

UNE FORMATION DES INTERVENANTS

Les intervenants ont été formés par ceux du Programme d’aide aux médecins du Québec (PAMQ), sur la bonne distance et l’attitude à adopter avec l’appelant. « Nous avons surtout écouté le partage d’expériences des membres du PAMQ afin de connaître leur manière d’aborder les situations », rapporte Véronique Marie. Les intervenants devraient prochainement suivre des formations complémentaires afin d’approfondir leurs connaissances.

Une centaine de médecins a déjà bénéficié de ce soutien en un an. Les responsables du Programme M ne souhaitent toutefois pas communiquer davantage de données, par respect pour les appelants.

Laure Martin

ALLER PLUS LOIN :

Le numéro d’appel : 01 40 54 53 77

Le site : https://www.programme-m.fr/