Avis sur votre expérience en libéral

Message

ophelie-ftz
Membre

Voir plus


Date du message : samedi 20 avril 2019 à 17h36


Je pense aussi me lancer dans des remplacements avant de m installer ! Car si ca ne va pas au niveau de la conjoncture. Je pourrai retrouver plus facilement un statut de salarié. Pour le moment je fais du domicile en tant que salarié mais j avoue que la hiérarchie me pèse de plus en plus... Et que j aimerai avoir de la liberté aussi.
Sinon si l impossibilité de faire du domicile en tant que libéral je pense que je ferai de l intérim au moins je ne suis plus rattaché à rien. Et la en tant que salarié je gagne des noisettes avec une impressions d être 7 jours sur 7 au travail.
Donc je suis un peu perdu face à tout cela...

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : samedi 20 avril 2019 à 21h05


Citation :

Je pense aussi me lancer dans des remplacements avant de m installer ! Car si ca ne va pas au niveau de la conjoncture. Je pourrai retrouver plus facilement un statut de salarié.

ah bon ,pourquoi ? car mis à part le fait d'avoir un cabinet physique la cessation est idem
Message

ophelie-ftz
Membre

Voir plus


Date du message : samedi 20 avril 2019 à 21h21


Autant pour moi alors je pense avoir eu de mauvaises informations.
Malgre tout ça je suis autant perdu sur le fait de me lancer ou non

Message

cedmorg
Administrateur

Voir plus


Date du message : samedi 20 avril 2019 à 22h37


Moi je dis lance toi

Partenaires du site testés et approuvés:

INFIMAX
votre logiciel infirmier

CAPMEDICAL
gestion de ma prévoyance, de ma mutuelle, de mon assurance IJ ainsi que de mon assurance de prêt

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : dimanche 21 avril 2019 à 23h39


le boulot d'ide devient moche partout alors tu peux tenter le libéral ,pourquoi pas après tout

Message

ganesha
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 10h41


Non non

Change de boulot c’est tout

C’est la hiérarchie qui te pèse ?
En libéral ça sera la cpam les cotations le téléphone qui sonne pas ou trop... les médecins et leurs ordonnances jamais faites correctement, la peur des indus, des contrôles sécu/Ursaf/impôt
Les courriers ds la boîte qui n’an’oncent Que rarement de bonnes nouvelles... genre t’es heureuse quand la boîte est vide ....
Tu ne fermes jamais la porte qd tu es libéral à l’hosto : si

Donc si tu ne suppportes plus l’hopital Je ne vois pas comment supporter le libéral

Perso je ne suis pas partie à l’epoque Car je ne supportais plus mais parce que je voulais voir autre chose ; un défi un truc nouveau. J’aimais mon boulot à l’hopital Et j’ai aimé le libéral aussi. Mais je n’ai plus jamais été tranquille ça c’est sûr.

Message

ophelie-ftz
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 15h05


Effectivement vous avez des avis completement différents. Qui me font me questionner aussi. Je ne choisi pas le libéral pour fuir l hôpital. Mon projet professionnel était de faire du domicile car je trouvais que la relation était différente, l hôpital nous sommes qu'un chiffre, le suivi est pas terrible. Nous ne sommes même plus affecter nulle part nous changeons de service au grès des supérieurs. Nous devons même rendre des compte si l on consomme trop de compresses ou autre... L ambiance devient hostere...
Et changer de travail pour aller ou le commerce vous êtes traiter comme un moins que rien en gagnant évidemment des clopinettes, l administration se sont des tâches qui vont disparaître avec la technologie... Donc le choix devient limiter à l heure actuelle.
Cela fait 2 ans que je travaille et je n ai toujours pas trouver un endroit de travail où je me sens bien. Mais d après ce que vous dites ça m'a l air une suicidaire de se lancer en libéral j ai l impression et que vous n'êtes pas heureux de vous êtes lancer dans ce projet ^^
La dernière des choses que je ferai si ça ne s'arrange pas c'est de faire de la vacation et de l'intérim pour ne plus me rattacher et avoir un salaire decent pour le même travail réalisé...
Je vous remercie tout de même de prendre le temps de répondre a mon sujet

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 19h35


pour ma part
j'adore mon métier mais pas dans les conditions actuelles et encore moins à venir !
tu y laisse ta peau (pour ma part mon dos !)
En salariat il est bien connu que les ide ont la bougeotte ,ce qui est normal car au bout d'un certain temps ca devient de la routine alors on va voir ailleurs ,maintenant en plus c'est plus du travail administratif que social
En libéral ,tu ne compte pas les compresses mais tes actes car les caisses n'aiment pas que tu gagnes trop ,nous sommes tous des fraudeurs pour eux ,ducoup on passe notre temps à vérifier nos cotation et avoir la trouille et donc souvent à sous facturer
les patients sont souvent très égoïstes ,il faut absolument garder de la distance car sinon ca peux faire très mal car ,nous,on s'y attache et on fait souvent plus que ce que l'on devrait
Le dos ,c'est pire qu'à l'hosto ,on travaille dans des conditions terribles très souvent ,on rentre et sort du véhicule toutes les 5 minutes (j'exagère un peu,lol) ,on bosse quelque soit le temps ,malade ou pas
bref si tu peux encore changer fait le car les contraintes horaires,physiques et psychiques sont énormes et bientôt le mot "libéral" n'existera que parce que nous payons l'urssaf sans blaguer !
je crois bien que je suis folle d'aimer encore ce métier malgré tout ca
Il y a encore 5 ou 6 ans on t'aurais dit fonce c'est super là tu as au moins la chance de savoir sur quelle voie tu te lance
à toi de voir si tu tente ou pas
un de mes 2 fils est ide ,mais quand il me voit le libéral ca ne l'intéresse plus du tout ,l'autre à préféré bifurquer sur l'éducation spécialisée et stopper ses études d'ide comme sa compagne qui elle a choisit d’être institutrice

Message

ophelie-ftz
Membre

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 19h45


bibi a écrit :

pour ma part
j'adore mon métier mais pas dans les conditions actuelles et encore moins à venir !
tu y laisse ta peau (pour ma part mon dos !)
En salariat il est bien connu que les ide ont la bougeotte ,ce qui est normal car au bout d'un certain temps ca devient de la routine alors on va voir ailleurs ,maintenant en plus c'est plus du travail administratif que social
En libéral ,tu ne compte pas les compresses mais tes actes car les caisses n'aiment pas que tu gagnes trop ,nous sommes tous des fraudeurs pour eux ,ducoup on passe notre temps à vérifier nos cotation et avoir la trouille et donc souvent à sous facturer
les patients sont souvent très égoïstes ,il faut absolument garder de la distance car sinon ca peux faire très mal car ,nous,on s'y attache et on fait souvent plus que ce que l'on devrait
Le dos ,c'est pire qu'à l'hosto ,on travaille dans des conditions terribles très souvent ,on rentre et sort du véhicule toutes les 5 minutes (j'exagère un peu,lol) ,on bosse quelque soit le temps ,malade ou pas
bref si tu peux encore changer fait le car les contraintes horaires,physiques et psychiques sont énormes et bientôt le mot "libéral" n'existera que parce que nous payons l'urssaf sans blaguer !
je crois bien que je suis folle d'aimer encore ce métier malgré tout ca
Il y a encore 5 ou 6 ans on t'aurais dit fonce c'est super là tu as au moins la chance de savoir sur quelle voie tu te lance
à toi de voir si tu tente ou pas
un de mes 2 fils est ide ,mais quand il me voit le libéral ca ne l'intéresse plus du tout ,l'autre à préféré bifurquer sur l'éducation spécialisée et stopper ses études d'ide comme sa compagne qui elle a choisit d’être institutrice

Moi aussi j adore mon métier et je suis diplomee depuis 2 ans mais quand je vois la tournure des conditions de travail je trouve cela inquiétant. Surtout que je n ai pas tellement d ici puisqu'il faudrait reprendre des études et que je ne peux pas me le permettre. Donc je suis devant une impasse car le libéral a l air chaotique selon vous et moi je trouve des aberrations au niveau de la hiérarchie qui m empêche de m épanouir dans mon travail. Je suis à domicile mais en tant que salarié, car l hôpital est un endroit où il est devenu difficile de prendre le temps auprès du patient et de travailler à la chaîne aussi avec des sous effectifs des arrêts de travail a remplacer, une hiérarchie qui ne respectent pas les contracts, le manque de matériel...
Donc je suis assez perdue sur l orientation malgre que j apprécie ma profession mais tout ces a côtés me font me questionner et de toute façon je ne peux reprendre d études...

Message

Brave Heart
Modérateur

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 21h27


bibi a écrit :

,on rentre et sort du véhicule toutes les 5 minutes

Copie d'écran faite, Lili (l'admin donc) avoue que ces AIS 3 supposés durer 30 minutes elle les fait en 5.

La copie d'écran a été expédiée à l'UNCAM .

"la bonté est le signe distinctif d’un esprit supérieur" Beethoven
" Le comble de l’intelligence, c’est la bonté " Proust

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : lundi 22 avril 2019 à 22h28


je suis Marseillaise dommage que la cpam ne le soit pas

Message

cedmorg
Administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 23 avril 2019 à 11h31


Moi je pense que si tu es quelqu’un d’entrepreneur, et qui suit les évolutions à venir, tu pourras toujours rebondir et t’adapter aux évolutions de notre métier. Le libéral ne disparaîtra pas en un jour, il existera sois une forme différente.

Tu as le temps de voir venir. Commence par des remplacements pour voir si ça te plait.
Tu verras par la suite.


Quelques erreurs à éviter aujourd’hui:

- acheter des droits de présentation à la patientele
- travailler seul
- ignorer une CPTS qui serait en création sur ton secteur d’activite.
- travailler sans VRAI contrat

Partenaires du site testés et approuvés:

INFIMAX
votre logiciel infirmier

CAPMEDICAL
gestion de ma prévoyance, de ma mutuelle, de mon assurance IJ ainsi que de mon assurance de prêt

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : mardi 23 avril 2019 à 18h36


Citation :

acheter des droits de présentation à la patientele

en zone très sur dotée si tu n'achète pas tu ne t'installe JAMAIS (le simple conventionnement sans patientèle se vend 20000 e chez nous minimum)
Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : mardi 23 avril 2019 à 18h37


et juste pour info on ne parle plus de 'patientèle" mais de fond libéral

Message

ophelie-ftz
Membre

Voir plus


Date du message : mardi 23 avril 2019 à 19h30


Cela reste tout de même assez compliqué ! Je pense débute avec des remplacements cela me laissera une idée du libéral je pense. La a l heure actuelle je suis salariée à domicile payé une misère et je fais des heures a gogo sur le terrain et en administration aussi car temps de travail a la maison aussi... Donc je pense n'avoir plus rien à perdre ^^

Message

cedmorg
Administrateur

Voir plus


Date du message : mardi 23 avril 2019 à 21h59


Citation :

en zone très sur dotée si tu n'achète pas tu ne t'installe JAMAIS (le simple conventionnement sans patientèle se vend 20000 e chez nous minimum)

- Attention, ce genre de pratique n’oblige pas la CPAM a accepté l’installation de l’acheteur. Mieux vaut prendre ses précaution lors de la rédaction de la cession avec une clause suspensive.

- quand je dis de ne pas racheter des droits, c’est tout simplement parce que le jeu n’en vaut pas la chandelle: rien ne garantit de conserver les patients, tu ne connais pas forcément la réputation du cabinet et vu l’avenir incertain de notre statut il est inutile de se rajouter ce genre de depense.

Partenaires du site testés et approuvés:

INFIMAX
votre logiciel infirmier

CAPMEDICAL
gestion de ma prévoyance, de ma mutuelle, de mon assurance IJ ainsi que de mon assurance de prêt

Message

bibi
Administratrice

Voir plus


Date du message : mercredi 24 avril 2019 à 22h16


Citation :

- Attention, ce genre de pratique n’oblige pas la CPAM a accepté l’installation de l’acheteur. Mieux vaut prendre ses précaution lors de la rédaction de la cession avec une clause suspensive.

faux cedmorg,désolée ,je siège en CPD et ils sont obligés d'accepter
Citation :

quand je dis de ne pas racheter des droits, c’est tout simplement parce que le jeu n’en vaut pas la chandelle: rien ne garantit de conserver les patients, tu ne connais pas forcément la réputation du cabinet et vu l’avenir incertain de notre statut il est inutile de se rajouter ce genre de depense.

ca c'est vrai mais si tune prends pas le risque tu ne peux pas t'installer ,il y en a quien sont à plus de 20 demandes en CPD !