Retrouvez sur cet espace les actualités dénichées sur le web et concernant la profession d'infirmier(e) libérale. Nous remercions les sites d'origine pour leurs articles.

Comment trouver un ostéopathe Do ?

lundi 18 octobre 2021 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

En proie depuis un moment à des troubles musculosquelettiques (TMS) ? Vous souhaitez y remédier au plus tôt pour retrouver le bonheur au quotidien ? Rien de plus légitime comme vœu. Les services d’un ostéopathe vous seront alors d’une grande utilité pour endiguer les effets néfastes de ce type de troubles qui vous rend contreproductif.

Reconnues comme la première cause de maladies professionnelles en France, l’ostéopathie est un véritable handicap, et délétères, une évaluation des facteurs encourageants de ce type de risque mérité d’être effectué. Cet article se propose de mettre en lumière ces divers facteurs et les moyens les plus usités pour s’attacher rapidement les services d’un ostéopathe diplômé.

Les troubles musculosquelettiques : véritables bourreaux du travailleur ?

Que vous soyez salarié ou travailleur à votre propre compte, professionnel ou pas, vous n’êtes pas à l’abri de développer des pathologies en rapport direct avec les troubles musculosquelettiques. En effet, en France par exemple, 9 français sur 10 affirment avoir souffert au cours de leur vie de douleur de dos. Ainsi, les tendinites, la lombalgie ou encore le syndrome du canal carpien sont autant de troubles qui ne cessent de faire des victimes d’année en année.

Si vous trainez un de ces maux depuis un bon bout de temps, il y a en effet de quoi vouloir contacter au plus tôt un ostéopathe Do. Quand ils se déclenchent, ces troubles prennent en otage diverses parties du corps à savoir les tendons, les ligaments, les nerfs et la région lombaire, ainsi que la nuque, les poignets et muscles en général. Véritable bourreau pour le travailleur, ces troubles musculosquelettiques trouvent leur origine dans bien de facteurs.

Quels sont les facteurs à la base des troubles musculosquelettiques (TMS) ?

Quand bien même il ne s’agit pas d’une liste exhaustive, on dénombre toutefois un nombre important de facteurs à la base des troubles nécessitant le recours à un ostéopathe diplômé. On remarque par exemple un fort de prévalence de ces troubles chez les travailleurs qui exercent dans des métiers à contraintes biomécaniques.

Pour faire plus clair, les travailleurs qui exercent quotidiennement d’importants efforts physiques voire d’intenses, sont plus sujets à développer les TMS. Cependant, même le travailleur se croyant installé dans le meilleur des conforts en entreprise n’est pas non plus pour autant épargné. En effet, un mobilier de bureau peu confortable couplé aux mauvaises postures est de nature à encourager l’apparition de ces dives troubles.

Les positions statiques se rapprochant des travaux en chaine réalisés dans les usines de montages par exemple sont propices au développement des TMS. La taylorisation du travail est ainsi pointée du doigt, car rendant les gestes répétitifs pour le travailleur en plus d’avoir à côtoyer au quotidien, les vibrations des diverses machines tournant à plein régime. Heureusement, trouver un ostéopathe vous sera bien à portée de main. En effet, les cabinets et plateformes d’ostéopathe ne sont pas chose rare.

Bien choisir son ostéopathe

Comme vous l’aurez remarqué, l’ostéopathe en tant que professionnel au service de votre bien-être au quotidien intervient sur des missions d’une extrême importance pour le patient. À ce titre, il ne faudrait pas que votre mal de dos vous amène à consulter n’importe qui. Il faut ainsi noter qu’un ostéopathe ne peut exercer sans détenir un diplôme ou une autorisation spécifique. Le critère de la détention d’une qualification professionnelle est déterminant dans le choix d’un ostéopathe Do.

Il est également important de vous méfier fortement des annuaires qui pullulent sur le Net pour y piocher un ostéopathe. Le risque est toujours aussi élevé. Les limites de ces types d’annuaires s’expliquent bien des fois par le manque de données mises à jour. En outre, vous avez peu de garanties sur le savoir-faire de ces professionnels sur le net. Il est alors recommandé de se tourner vers ses sites spécialisés, qui sont le plus souvent des associations et syndicats d’ostéopathe qui bénéficient tous d’une reconnaissance de la par de leurs pairs. Avec des niveaux d’études élevées et des agréments, ces sites sont de véritables mines d’or.

Ostéodo.fr : le site de référence pour vos consultations d’ostéopathes

Parlant de site de référence pour trouver un ostéopathe Do, osteodo.fr se place comme la vitrine qui offre une grande visibilité pour les ostéopathes. En effet, ce site de confiance vous offre l’opportunité de dénicher en quelques clics un professionnel de l’ostéopathie pour vote prise en charge. Avec des fonctionnalités avancées, le site permet de dénicher un ostéopathe Do près de chez soi. En 5 minutes en moyenne, vous aurez obtenu un rendez-vous.

Cette plateforme de recherche pour satisfaire le plus de monde prend en compte une cinquantaine de villes qui forment le Top des villes de recherches pour ostéopathe. Nul besoin de parcourir toutes les pages du Net à la recherche d’un ostéopathe diplômé. Vous découvrirez tous les services dont vous aurez besoin directement en ligne. Le nec plus ultra est en effet le guide que propose le site.

Vous avez ainsi la chance de parcourir des articles dédiés à l’ostéopathie et aux troubles sus évoqués. Ceci vous permet de mieux vous informer également. Le cheminement pour vous attacher les compétences d’un ostéopathe sur le site est rendu facile. En effet, une fois votre ville de résidence choisie, vous n’aurez qu’à cliquer sur « contact » et ensuite définir la date et l’heure souhaitée.

Comment se présente une séance d’ostéopathie ?

Une séance d’ostéopathie dure en moyenne une demi-heure. Cependant, il faut remarquer que tout est fonction du degré de gravité ou de complexité de votre trouble musculosquelettique. Mais avant de procéder à toute thérapie, l’ostéopathe au prime abord vous consultera. Pour réussir sa mission, il s’intéressera à votre bilan de santé, vous posera des questions et effectuera des tests de vérification.

Ce bilan ostéopathique portera en conséquence sur vos antécédents traumatiques et votre mode de vie. Les divers éléments récoltés serviront à élaborer une stratégie de rétablissement pour les séances qui suivront. Les tests de vérification portent sur les tests de tension et les tests palpatoires. Pour vous donner un gain de satisfaction, l’ostéopathe dispose de plus d’un tour dans sa manche.

Ce dernier fera appel à bien de techniques pour soulager vos peines. Celles-ci sont entre autres les :

  • techniques fonctionnelles ;
  • techniques crâniennes
  • techniques viscérales ;
  • techniques structurelles.

À remarquer que vous pouvez consulte un ostéopathe à titre préventif. En fonction de votre trouble, vous pourrez être amené à suivre de 1 à 3 séances, généralement espacées de quelques semaines. Après chaque séance, les deux jours qui suivent doivent être consacrés au repos pour permettre à votre corps d’assimiler les nouveaux changements.

Auteur : boosterlink

Votre lecteur TLA va t’il finir à la poubelle ?

jeudi 14 octobre 2021 par Brigitte Femenia

Catégorie : actualité

Vous avez peut-être reçu un message de votre CPAM ou éditeur de logiciel vous indiquant que c’est bientôt la fin des lecteurs de carte Vitale TLA (Terminal Lecteur Applicatif). Certains éditeurs de logiciels n’hésitent pas à en profiter pour augmenter très largement leurs tarifs et vous faire signer de nouveaux contrats. Si c’est le cas, il y a certaines choses à savoir. Voici quelques explications de la FNI.

L’Assurance Maladie fait progressivement évoluer les pré-requis techniques des lecteurs par le biais du GIE (Groupement d’Intérêt Économique) SESAM-Vitale pour répondre aux besoins de nos utilisateurs et aux évolutions des usages. Les éditeurs de logiciels sont obligés de respecter ce cahier des charges s’ils veulent garder leur agrément.

Ainsi, en février 2019, le GIE SESAM-Vitale a annoncé arrêter progressivement le support des composants GALSS fin 2021 : ainsi,  tout lecteur SESAM-Vitale devra être raccordé à votre logiciel de facturation en mode PC/SC.

 

Qu’est-ce que GALSS ?

Il s’agit du Gestionnaire d’Accès aux Lecteurs Santé Social, un « driver » qui permet à votre ordinateur de reconnaître le lecteur TLA.
 Ce composant est d’ailleurs à l’origine de la plupart des problèmes techniques que l’on connaît tous (mises à jour de Windows, changement de port USB, etc.)

 

Qu’est-ce que PC/SC ?

Le protocole PC/SC signifie Personal Computer / Smart Card et gère depuis très longtemps la lecture des cartes par un ordinateur. C’est d’ailleurs devenu la norme mondiale.

Ce protocole dispose de nombreux avantages, dont la compatibilité avec les mises à jour des systèmes d’exploitation et ceux des navigateurs Internet, une plus grande rapidité et surtout l’absence de driver à installer.

Enfin, les lecteurs PC/SC sont plus simples à fabriquer et donc moins chers et se branchent très facilement par USB sur votre poste informatique.

L’idée finale, c’est que l’Assurance Maladie souhaite utiliser les lecteurs PC/SC pour les cartes vitales physiques et, ensuite, pouvoir lire les e-cartes vitales via les applications mobiles. A terme c’est la suppression de la carte « plastique » aussi bien Carte CPS que Carte Vitale qui est visée.

Concrètement, à partir de janvier 2022, seuls les lecteurs PC/SC seront supportés pour lire les cartes vitales et vous ne pourrez plus charger, décharger et sécuriser vos FSE (Feuilles de Soins Électroniques).

 

Que devez-vous faire ?

Vous avez deux choix :

– Soit vous équiper d’un lecteur TLA natif PC/SC ;

– Soit mettre à jour votre TLA en version bi-mode / utiliser le mode PC/SC.

Le problème c’est que le mode PC/SC n’est pas toujours possible en fonction du TLA (se rapprocher de votre éditeur ou du fabricant) et qu’il vous faudra donc changer de TLA pour un modèle plus récent qui fonctionnera avec votre logiciel.

La plupart des lecteurs récents, tels que ceux de Kapelse (ES-KAP-AD , KAP&LINK etc.) et d’Olaquin (ex-Ingenico) comme le VitalAct 3S sont en théorie compatibles avec le mode PC/SC.

Cependant, certains éditeurs de logiciels profitent de cette occasion pour mettre en place une démarche commerciale opportuniste en jouant sur la confusion et vous incitent à changer totalement de logiciel pour passer à une gamme supérieure plus chère (parfois jusqu’à 5 fois le tarif que vous payez déjà) et vous expliquent que le Forfait Structure payé par la CPAM vous permettra d’amortir cette obligation. L’éditeur, dans ce cas précis, souhaitant ne pas faire évoluer son logiciel et faire migrer ses clients vers une gamme plus rentable pour eux.

Sachez que si l’éditeur n’est pas capable d’assurer le contrat que vous avez signé avec lui, vous pouvez vous rapprocher de votre protection juridique le cas échéant pour rompre l’engagement. Vous pourrez ensuite faire jouer la concurrence pour négocier le tarif ou contacter d’autres éditeurs. Par ailleurs, certains éditeurs vous proposent de reprendre une partie de vos données le cas échéant.

En savoir plus : 

Lecteurs Vitale : Remplacement des lecteurs obsolètes :
http://infoslettre.info/47/44/pdf/tousps-vitale-migration.pdf

Liste des dernières versions d’applications de lecteurs SESAM-Vitale homologués (novembre 2020) :
https://industriels.sesam-vitale.fr/documents/10192/3574897/Liste+des+derni%C3%A8res+versions+d%27applications+de+lecteurs+homologu%C3%A9s+SESAM-Vitale

Source : fni.fr

Auteur : FNI

87.000 soignants aidés financièrement lors du premier confinement doivent rembourser un trop-perçu

vendredi 8 octobre 2021 par Brigitte Femenia

Catégorie : actualité

CRISE SANITAIRE - Sur les 200.000 soignants libéraux aidés financièrement par la Sécurité sociale au début de l'épidémie de Covid-19, 87 000 vont devoir rembourser un trop-perçu a indiqué vendredi l'Assurance maladie.

La rédaction de LCI - 

La pilule pourrait être difficile à avaler pour les personnes concernées. Sur les 200.000 soignants libéraux soutenus financièrement par la Sécurité sociale au début de la crise sanitaire, 87.000 sont priés de rembourser un trop-perçu. C'est ce qu'indique l'Assurance maladie qui précise que le paiement pourra être étalé sur douze mois. Mis en place lors de la première vague épidémique, le dispositif d'indemnisation pour perte d'activité (Dipa) a été sollicité par 203.000 professionnels de santé libéraux.

Tous ont touché une avance d'environ 5500 euros en moyenne, pour compenser la chute de leurs revenus entre mars et juin 2020, liée notamment au confinement. Plus d'un an après cette période, la Sécu a calculé le montant définitif dû pour chaque soignant. Une majorité (114.000) va ainsi toucher un "complément" d'un montant moyen de 3 300 euros, précise Marguerite Cazeneuve, directrice déléguée de la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam). 

Un trop-perçu de 2700 euros en moyenne

À l'inverse, 87.000 "ont un trop-perçu à rembourser", de près de 2700 euros en moyenne. Une situation qui suscite depuis quelques jours l'incompréhension, voire la colère des syndicats. Chez les médecins, l'UFML a dénoncé une "arnaque", tandis que MG France et la CSMF ont réclamé de la "transparence", les dentistes des CDF demandant de "revoir la méthode de calcul"

"On ne peut pas effacer l'ardoise, parce que c'est de l'argent public", explique Marguerite Cazeneuve, soulignant que la Sécurité sociale a déboursé au total près de 1,3 milliard d'euros pour cette aide et que "tous ceux qui l'ont demandée l'ont reçue". 

Cependant, la Cnam affiche "une doctrine de très grande souplesse" pour la régularisation des trop-perçus. Les soignants concernés pourront ainsi obtenir un échelonnement du paiement sur douze mois, sur simple demande à leur caisse locale d'assurance maladie. Elle l'assure : "On fera tout ce qu'on peut pour que l'opération soit la moins douloureuse possible pour tout le monde." 

 

Source : www.lci.fr

Auteur : La rédaction de LCI

8 règles à suivre pour garder une bonne santé bucco-dentaire

vendredi 8 octobre 2021 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

Les caries et les maladies des gencives peuvent être évitées en respectant ces règles de santé bucco-dentaire relativement simple. N’hésitez pas à consulter votre dentiste en cas de douleur ou de gêne.

Brossez-vous les dents 2 fois par jour pendant 2 minutes

Nous commençons par une règle très simple, que tout le monde connait, mais qui n’est pas toujours appliqué à la lettre en pratique.

La plaque dentaire, ce dépôt blanchâtre où prolifèrent les bactéries, est à l’origine des caries et des inflammations de la gencive comme l’explique Dentaclinic, notre dentiste experte à Louvain La Neuve. Il faut savoir qu’elle se reconstitue en quelques heures. Il est indispensable de se brosser les dents après chaque repas pendant au minimum 2 minutes.

Choisissez une brosse à dents souple

Pour un brossage efficace et agréable, il est indispensable de choisir une brosse à dents avec des poils souples, surtout chez les enfants. Une brosse à dent dure risque de blesser les gencives et d’abîmer l’émail des dents. Les brosses à dents électrique peuvent être très efficace également, à condition de changer régulièrement la brosse.

Changez votre brosse tous les 3 mois

Il est nécessaire de changer sa brosse à dents le plus souvent possible. Idéalement, tous les 3 mois. N’attendez pas que les poils de votre brosse soient complètement repliés, car lorsque c’est le cas, le brossage n’est plus aussi efficace. De même, si vous avez été malade, veillez à jeter votre brosse à dents après guérison pour vous débarrasser des microbes et bactéries qui restent dans les poils.

Complétez le brossage avec d’autres accessoires

L’utilisation d’un fil dentaire en complément du brossage permet d’éliminer la plaque dentaire sur les faces latérales des dents. De même, il est important d’utiliser en fin de brossage, une brossettes inter-dentaires pour éliminer la plaque dentaire à la base des dents et stimuler la gencive.

Utilisez la bonne technique de brossage

La bonne technique consiste à poser la brosse à dents inclinée à 45° à cheval sur les dents et la gencive pour brosser en même temps les dents et la gencive en allant de la gencive vers la dent et en effectuant des mouvements de rotation.

Allez chez le dentiste au minimum une fois par an

Une visite annuelle chez le dentiste permet de détecter à temps les caries débutantes. Ce sera également l’occasion de pratiquer un détartrage pour éliminer la plaque dentaire. En éliminant la plaque, on évite le déchaussement des dents en plus de limiter l’apparition des caries qui se développent grâce aux bactéries situées dans la plaque dentaire.

Utilisez la brosse à dents électrique

Une brosse à dents électrique a de nombreux atouts. Sa petite brosse se glisse facilement dans tous les recoins et ses mouvements de rotation sont excellents pour nettoyer les dents en profondeur tout en éliminant plus de tartre et de plaque dentaire qu’un brossage manuel.

Contrôler la santé bucco-dentaire de vos enfants

Il est important d’être attentif à l’hygiène dentaire des enfants. Les biberons d'eau sucrée ou de lait laissés au petit enfant le soir dans son lit font des ravages, en laissant se développer plaques dentaires et caries précoces. De même, les bonbons sont à proscrire le soir. Chaque fois que possible, il faut préférer des bonbons ou chewing-gum sans sucre. Des apports supplémentaires de fluor chez la mère, pendant la grossesse, et dans l'enfance peuvent être conseillés par le médecin pour renforcer les dents.

Auteur : Emmanuel Higel

Les infusions au CBD sont-elles vraiment bénéfiques pour la santé ?

vendredi 8 octobre 2021 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

Les infusions et tisanes au chanvre contenant du cannabidiol (CBD) sont réputées pour leurs effets relaxants. Associé à différentes fleurs médicinales, le CBD pourrait voir ses effets accrus.

  • Réduction de l'insomnie

  • Réduction du stress

  • Amélioration de la qualité du sommeil

  • Réduction de la douleur dû à l'inflammation

Dans cet article nous tentons d'y voir plus clair sur les effets positifs potentiels de l'infusion CBD sur votre bien être.

Les promesses des infusions au chanvre cbd

La tisane au chanvre CBD dans toutes ses variantes mérite une attention particulière. Il se prépare rapidement et promet de déployer son effet après quelques minutes seulement. Il n'y a pas de risque de dépendance, car le THC psychoactif (tétrahydrocannabinol) n'est présent que dans une proportion infime de 0,2 % maximum comme l'oblige la législation

Le goût du thé de chanvre est étonnamment agréable. Après avoir essayé l'huile qui peut sembler amer, nous avons été surpris de constater que ce n'était pas le cas en tisane. Bien que le goût du chanvre soit indéniable, le thé est étonnamment bon.

Selon la concentration en CBD, ses effets vont de l'apaisement/relaxation au tonifiant/stimulant.

Les fleurs utilisées proviennent du chanvre (cannabis sativa). D'ailleurs, on utilise non seulement les feuilles, mais aussi les fleurs et les bourgeons. La matière fraîche du chanvre est délicatement séchée afin qu'elle puisse développer tout son effet lors de l'infusion.

Quels sont ses effets ?

Les experts sont unanimes : le thé à base de feuilles de cannabis a le même effet que l'huile de CBD, à condition qu'il soit préparé correctement. Parmis ces effets nous avons constatés :

  • apaisant et relaxant (hygiène du sommeil).

  • Renforce le système digestif.

  • analgésique et anti-inflammatoire.

Cependant de nombreux autres vertus sont parfois attribués au CBD en infusion :

Les points suivant traite plus intensivement de l'effet CBD :


 

  • le sommeil

L'effet calmant des infusions de chanvre est utile pour dormir la nuit. Si vous en buvez une tasse une heure avant d'aller vous coucher (veuillez noter la préparation correcte), votre sommeil s'améliorera à long terme. Votre pouls au repos peut également s'améliorer. Cette dernière est basée sur l'expérience de quelques personnes testées. Pour les troubles du sommeil, choisissez une concentration élevée de CBD (4 %).

  • le système immunitaire

Le cannabis a un effet calmant sur le système nerveux humain et stimule les pouvoirs d'auto-guérison du corps. Il est donc idéal pour faire face au stress, qui nuit non seulement au psychisme mais aussi au système immunitaire, et pour faire fonctionner ce dernier à plein régime. Le thé de chanvre est également excellent après une opération ou au cours d'une maladie pour se rétablir rapidement.

Conseil : si vous buvez chaque matin une tasse de thé au chanvre avec le jus d'un citron pressé et une tranche de gingembre - surtout pendant la saison froide - vous êtes parfaitement protégé contre les rhumes/infections.

  • le système digestif

Les infusions au chanvre stimulent l'appétit, tandis que l'huile de CBD (à plus forte concentration) a un effet plutôt inhibiteur. L'effet relaxant s'étend également au système digestif. Non seulement les nausées et les vomissements perdent rapidement leur horreur après avoir bu du thé de chanvre. Les cures au thé de chanvre se sont avérées extrêmement bénéfiques pour les maladies intestinales telles que la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

  • troubles et douleurs liés aux crampes

Les tisanes CBD possèdent également des propriétés antidouleur et antispasmodiques et est donc idéal pour le traitement des migraines, des douleurs musculaires, articulaires et dorsales.

À ce stade, il convient de souligner son effet positif en cas de crise migraineuse, car le thé aide non seulement à lutter contre la douleur elle-même, mais aussi contre les symptômes d'accompagnement désagréables tels que les nausées.

Selon les rapports de patients atteints de SEP (sclérose en plaques), le thé de chanvre permet de prolonger les phases de relaxation et d'atténuer les crises aiguës.

  • l'humeur

La tisane au CBD est également commercialisée comme un antidépresseur naturel (sans effets secondaires). La raison en est l'effet stimulant du CBD sur l'humeur. L'infusion des feuilles de cannabis est capable d'atténuer l'anxiété et les épisodes dépressifs.

Notre conclusion sur le chanvre et les infusions au CBD.

Le thé au chanvre pour dormir, quoi de plus naturel et de plus efficace ? La qualité du sommeil s'améliore également grâce au CBD. De plus, vous absorbez d'autres substances bénéfiques pour la santé lorsque vous le buvez. Le CBD en infusion va d'après devenir un produit incontournable dans le secteur du bien-être !


 

Auteur : Emmanuel Higel