Les placements retraite

Catégorie : Exercice Libéral

Nombre de consultations : 7.071

Comment m’y prendre pour investir en vue de compléter ses revenus retraite ?

Aujourd'hui, pour profiter pleinement de sa retraite, le système par répartition mis en place il y a plus d'un demi-siècle ne suffit plus.
Qu'il s'agisse des salariés ou des travailleurs indépendants, la cessation de l'activité professionnelle se traduit, la plupart du temps, par une baisse des ressources de l'ordre de 40 à 50 % au mieux...

Pour préparer correctement sa retraite, mieux vaut s'y atteler le plus tôt possible. Et adapter ses placements à ses moyens. A chaque tranche d'âge correspond un certain nombre de priorités.
 

Faites calculer votre retraite par notre conseiller capmédical en rempliqssant ce formulaire http://www.capmedical.fr/contact.html

LA RETRAITE MADELIN

L’objectif d’un contrat de retraite Madelin, est de pouvoir se constituer une retraite complémentaire qui sera restituée sous forme de rente en parallèle des retraites obligatoires, tout en bénéficiant d’une déduction fiscale des primes versées, c.-à-d. que l’effort d’épargne sera financé en partie par une économie d’impôt.

Il existe trois types de contrat retraite Madelin :

  • Le contrat retraite Madelin mono-support

Investit sur un fond en euros uniquement, le contrat retraite Madelin mono-support permet de sécuriser totalement son investissement pour la retraite, tout en acceptant une rémunération de l’épargne  retraite  Madelin comprise entre 2,5 et 3,5 % par an.

  • Le contrat retraite Madelin multi-support

Le contrat retraite Madelin multi-support permet de répartir son investissement entre différents fonds, du fonds en euros au fonds à risque composé à 100 % d’actions. Les perspectives de gain sur le long terme, peuvent être plus intéressantes, mais il faudra être prudent et surveiller les fluctuations des marchés financiers.

  • Le contrat retraite Madelin en points

Dans le cas du contrat retraite Madelin en points, les cotisations versées sont directement transformées en points retraite. La rémunération de l’épargne se traduit par l’augmentation de la valeur de service du point retraite. (ce type de contrat fonctionnant un peu comme un régime de retraite obligatoire, est peu répandu car peu transparent pour l’assuré). Les points retraite seront transformés en rente au terme du contrat et en fonction de la valeur du point retraite au moment du départ.

Pour plus d’informations sur le contrat retraite Madelin, vous pouvez contacter, sans engagement, notre conseiller Cap medical sur le forum.

Pendant la vie du contrat retraite Madelin

Le principal avantage du contrat retraite Madelin est la déduction fiscale de l’investissement du bénéfice imposable. Plus la tranche marginale d’imposition sera forte, plus l’économie d’impôt sera importante. Par exemple, si la tranche marginale d’imposition est de 30 %, et que l’investissement est de 1.000 euros, l’économie d’impôt sera de 300 euros. c.à.d. que vous aurez placé 1.000 euros pour votre retraite tout en ayant réellement déboursé 700 euros.

Pour rappel, les taux marginaux d’imposition pour 2011 sont de 5,5 %, 14 %, 30 %, ou 41 %. Dans la pratique, l’on considère qu’il faut un taux d’au moins 30 % pour que la souscription d’un contrat dans le cadre fiscal de la loi Madelin présente un réel intérêt fiscal par rapport aux contraintes.

S’agissant de contrats dits non rachetables, la valeur de capitalisation du contrat au 1er janvier est exonérée d’ISF, et ce pendant toute la phase de constitution du contrat retraite (avant la retraite).

Si contrat de retraite Madelin a été alimenté régulièrement pendant plus de quinze ans, la valeur de capitalisation échappera aussi à l’assiette de l’ISF pendant la phase de service de la rente (pendant la retraite).

Pour être déductible, le contrat retraite Madelin doit répondre à certaines conditions. Le versement des cotisations sur un contrat de retraite Madelin doit présenter un caractère régulier dans son montant et sa périodicité. Le contrat Madelin doit exclure le paiement d’un capital au terme (la sortie doit se faire obligatoirement sous forme de rente). Le contrat ne soit pas autoriser le rachat avant la retraite (sauf rachat social). Le contrat Madelin ne doit pas prévoir de capital en cas de décès mais le versement d’une rente viagère.

Pour plus d’informations sur le contrat retraite Madelin, vous pouvez contacter, sans engagement et gratuitement, notre conseiller Cap médical sur le forum.

Les différents frais des contrats de retraite Madelin

Les frais sur versement

Ces sont les frais prélevés sur chaque versement au contrat. Ils permettent de rémunérer le distributeur et la société d’assurance. Ils sont en moyenne de 4 %.

Les frais de gestion

Ce sont les frais pour la gestion du contrat et des fonds d’investissement. Ils sont prélevés sur l’épargne gérée, et varie entre 0.40 et 1 % en fonction du type de support financier. Les taux de rémunération des fonds sont généralement exprimés en taux net, déduction faite de ces frais de gestion.

Les frais de transfert

Les contrats de retraite Madelin étant transférable, les assureurs peuvent prévoir des frais en cas de transfert du contrat Madelin vers une compagnie concurrente. Le cas échéant, ils sont prélevés sur la totalité de l’épargne transférée et varient entre 1 et 5 %. Depuis le 31 octobre 2006, le transfert Madelin est réglementé par un décret en précisant les règles.

Conseils pour la souscription d’un contrat de retraite Madelin

  • Vérifier la tranche marginale d’imposition afin de déterminer précisément l’économie fiscale réalisée.
  • Souscrire un contrat de retraite Madelin (même au minimum) dont la table de mortalité utilisée pour le service de la rente sera celle en vigueur au moment de la souscription dudit contrat (à table de mortalité vérouillé)
  • Privilégier un contrat de retraite Madelin multisupport car celui-ci permettra d’investir dans le fonds en euros, tout en laissant la possibilité par la suite d’arbitrer vers des fonds en actions.
  • Privilégier un contrat retraite garantissant le taux de rente à l’adhésion du contrat, et proposant un large choix d’option de rente, notamment les annuités garanties permettant de garantir un retour sur investissement.
  • Privilégier les contrats Madelin ayant des frais de transfert inférieur ou égal à 1 %, en effet le marché de l’assurance retraite Madelin devant de plus en plus concurrentiel, vous vous laisserez la possibilité de changer d’assureur en limitant les pénalités.
  • Plus de détails sur le forum

AUTRES PLACEMENTS

Le PER et la loi Pacte 

voir sur le forum

L'acquisition de la résidence principale

L'épargne accumulée au fil du temps servira d'apport personnel pour acheter sa résidence principale. Le fait d'être propriétaire de son logement procurera au bout d'une quinzaine d'années une économie substantielle et sera particulièrement utile au moment de la retraite.
Les épargnants seront bien inspirés en programmant cet investissement le plus tôt possible, notamment s'ils bénéficient d'un coup de pouce de leurs parents. D'autant que la situation actuelle est propice à l'accession à la propriété malgré la remontée des prix et des taux d'intérêt.
Plusieurs possibilités de financement sont offertes : taux fixes ou taux variables. Les premiers sont plus sûrs mais un peu plus chers.

L'immobilier locatif pour sa fiscalité

Pour obtenir un complément de revenu au moment de la retraite, acheter un bien immobilier pour le louer est une excellente solution.

Le principe est simple : vous achetez un bien à crédit, lorsque vous êtes encore en activité, et vous le louez. Les loyers remboursent tout ou partie des mensualités de votre prêt. De plus, vous pouvez bénéficier de différents systèmes de défiscalisation (Robien, Zone de Revitalisation Rurale, déficit foncier…). Une fois à la retraite, votre prêt immobilier est remboursé et les loyers perçus complètent votre pension.

Au final, l'investissement locatif vous apporte un complément de revenus, un allègement de vos impôts et la constitution d'un patrimoine qui reviendra, le moment venu, à vos enfants. Bon à savoir : en cas de problèmes de santé ou de décès alors que votre crédit n'est pas terminé, les assurances obligatoirement souscrites prennent en charge les mensualités de remboursement. Vos proches sont ainsi protégés.

 

50-60 ANS] VOTRE RETRAITE
COMMENCE MAINTENANT

Il ne vous reste qu’une dizaine d’années ou moins avant de partir en retraite : vous êtes sur la dernière ligne droite ! Point de vue finance, vous avez sûrement tout anticipé... mais dans le doute, ces conseils peuvent vous aider.

 

Calculer son budget retraite

"Je me renseignerai plus tard"... remettre la préparation de la retraite au lendemain est loin d’être une bonne stratégie. Pour anticiper vos finances après l’arrêt de votre activité professionnelle, rien de tel qu’un budget prévisionnel. Commencez par lister vos dépenses et imaginer celles qui vont réduire ou augmenter. Dans un second temps, posez-vous la question des rentrées d’argent : pension de retraite, immobilier locatif, épargne...

 

Astuce
Pour estimer le montant de votre pension de retraite, vous pouvez utiliser gratuitement le simulateur de retraite M@rel. Grâce aux informations de carrière transmises par vos régimes de retraite, vous obtiendrez une première idée de votre future retraite (âge et montant). Vous pourrez aussi mesurer l’impact de certains choix personnels ou professionnels (expatriation, nouvel enfant, création d’entreprise...).

 

A présent, analysez : avez-vous suffisamment de recettes pour financer vos dépenses ?
Oui. Vous êtes quelqu’un de prévoyant et vous avez déjà pensé à tout. Continuez sur votre lancée : en plus de vous constituer un complément de revenus, cette épargne vous permettra de mettre "du beurre dans les épinards" !
Non. Pas de panique, il n’est pas trop tard pour vous assurer un complément de revenus et compenser ce manque. Votre assurance-vie multisupport peut se révéler être un véritable atout pour préparer votre retraite.

 

 

Comment préparer ma retraite avec mon assurance-vie multisupport ?

Voici 3 conseils simples pour dynamiser votre épargne afin d’être prêt pour votre départ en retraite :

  1. Répartissez votre épargne sur différents types de supports afin de tirer profit du potentiel de performances de chacun, notamment les unités de compte (UC). Contrairement aux idées reçues, vous avez encore le temps d’investir sur les UC : il est cependant conseillé de placer son épargne minimum 3 à 5 ans selon le type de fonds.
  2. Activez l’option de gestion "sécurisation des plus-values" : cette option aide à mettre à l’abri la totalité des plus-values de vos unités de compte sur le support en euros, dès que le seuil que vous aurez défini au préalable sera atteint (5%, 10% ou 15%).
  3. Fixez-vous un montant à épargner mensuellement. Verser régulièrement sur son assurance-vie multisupport permet de lisser ses investissements dans le temps et de faire fructifier progressivement son épargne. Depuis votre espace personnel en ligne, vous avez la main pour choisir le montant, changer la date de vos versements ou les suspendre si besoin. Un réflexe simple à adopter mais très bénéfique pour booster votre épargne !

[Sur les supports en unités de compte, il existe un risque de perte en capital supporté par l’épargnant.]

[30-40 ANS] POUR BIEN VIVRE DEMAIN
ÉPARGNEZ AUJOURD’HUI

Entre 30 et 40 ans, on a des projets professionnels, peut-être une vie de famille, des envies de voyages... mais alors pourquoi tout le monde s’affole à vous parler retraite ? Parce que la société évolue et qu’épargner pour demain n’est pas un luxe mais une nécessité !

Après votre départ en retraite, vous aurez besoin d’argent pendant une vingtaine d’années et votre pension de retraite sera peut-être plus basse que vous ne l’imaginez. Pour conserver votre train de vie après 60 ans, il faut commencer à épargner dès à présent.

 

Pourquoi préparer sa retraite de bonne heure ? 

Tout simplement parce que le temps... c’est de l’argent ! Une perspective de long terme vous ouvre une multitude de portes pour vous constituer une épargne solide et fructueuse. Regardez plutôt ce qu’il se passe dans le cas contraire :

Plus vous attendez pour vous constituer un capital, plus vous devrez verser de manière importante. Prenez donc l’habitude de mettre de l’argent de côté régulièrement, même de petites sommes !

Si vous êtes locataire ou si votre crédit immobilier n’est pas soldé à votre départ en retraite, la part de votre budget alloué à votre logement restera importante alors que vos revenus vont baisser. En investissant dans votre résidence principale tôt, vous n’aurez à terme plus de charges à payer pour vous loger. 
La pension mensuelle moyenne nette d’un retraité est d’environ 1400€ . En retirant la mensualité d’un crédit immobilier ou le montant d’un loyer, votre pouvoir d’achat diminue d’autant…  

Passez votre assurance-vie en mode retraite !

À 30 ans, la retraite est certes encore bien loin mais vous pouvez en faire un atout ! L’assurance vie est le placement long terme par excellence. En épargnant sur votre assurance-vie, votre argent aura le temps de fructifier sur la durée grâce à des supports dynamiques comme les supports en unités de compte. Une fois à la retraite, cette épargne se transformera en un complément de revenus pour « mettre du beurre dans les épinards ». 

 

 

 

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Les placements retraite.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 44 - 13 = ?

Articles similaires

L’interdiction de la publicité pour les infirmiers

le samedi 19 novembre 2016 à 00h02

Un principe réglementaire d’incompatibilité avec l’exercice de la profession

« La profession d'infirmier ou d'infirmière ne doit pas être pratiquée comme un commerce. Tous les procédés directs ou indirects de réclame ou publicité sont interdits aux infirmiers ou infirmières ». Ainsi est fixé le principe d’incompatibilité entre l’exercice de la profession d’infirmier et toute pratique de publicité par l’article R. 4312-37 du code de la santé publique.

Lire la suite

Quelles assurances pour les libéraux ?

le jeudi 17 novembre 2016 à 22h57

Les assurances Obligatoires et non Obligatoires (Madelin) des infirmiers libéraux ,vos Droits .

Lire la suite

Exercice en commun

le jeudi 17 novembre 2016 à 22h22

Les professionnels libéraux exerçant une activité réglementée peuvent recourir aux différents statuts de société classiques, mais aussi à des structures spécifiques, comme la société civile professionnelle (SCP) ou la société d'exercice libéral (SEL)

Lire la suite