Le BSI

Catégorie : Pratiques professionnelles

Nombre de consultations : 19.100

le bilan de soins infirmiers (BSI) est destiné à améliorer la prise en charge des patients dépendants tout en simplifiant la procédure actuelle de la démarche de soins infirmiers (DSI).

EN QUOI CONSISTE LE BSI ?

Le BSI vise à améliorer l’évaluation par l’infirmier des besoins en soins des patients dépendants, l’organisation de leur maintien à domicile en favorisant la coordination des soins avec le médecin traitant, et en simplifiant la procédure par la dématérialisation des échanges tant avec le médecin traitant qu’avec l’Assurance Maladie.

Cet outil, élaboré en concertation avec vos représentants professionnels, a vocation à remplacer à terme l’actuelle démarche de soins infirmiers (DSI).

Le BSI comporte :

  • Un support d’évaluation unique et dématérialisé, rempli en ligne par l’infirmier(ère) sur Espace pro :
    • contenant les diagnostics et interventions infirmiers, par type de soins (soins de base, relationnels, éducatifs et techniques) ;
    • permettant à l’infirmier(ère) d’établir un plan de soins infirmiers adapté à la situation de chaque patient.
  • Une synthèse, générée automatiquement à partir du support d’évaluation :
    • reprenant les seuls éléments saisis par l’infirmier(ère) dans le support d’évaluation ;
    • comportant un espace pour l’avis du médecin traitant.

La synthèse est ensuite adressée par l’infirmier(ère) au médecin traitant pour avis sur le plan de soins infirmiers proposé, via une messagerie de santé compatible avec l’espace de confiance MSSanté1.

Le médecin traitant dispose d’un délai de 5 jours pour retourner la synthèse complétée de son avis à l’infirmier(ère) via sa messagerie sécurisée de santé.

2 choix sont possibles pour le médecin :

  • soit valider sans observations le plan de soins infirmiers proposé,
  • soit formuler des observations sur ce plan de soins.

L’infirmier(ère) modifie le cas échéant le BSI, conformément au retour du médecin traitant, puis le clôture. Le BSI devient accessible au service médical de l’Assurance Maladie.

Pour plus d’informations, consultez :

1 MSSanté est un système de messageries électroniques réservé aux professionnels de santé, constituant un « espace de confiance MSSanté » qui permet de sécuriser les échanges email entre professionnels de santé et de protéger leur responsabilité (on parle alors de messagerie compatible MSSanté). 

Vous entrainer au BSI

MODE D'EMPLOI BSI

1. Saisie par l’infirmier du bilan de soins infirmiers (BSI)
L’infirmier se connecte sur le portail « Ameli pro » à l’aide de sa carte CPS. Il clique sur le téléservice « Bilan de soins infirmiers » et accède au support d’évaluation dématérialisé du BSI.
L’infirmier saisit, pour chaque patient son bilan, en cochant les diagnostics infirmiers et interventions qu’il réalise parmi les items proposés, et le cas échéant en remplissant en texte libre certains de ces items à titre de complément.

L’infirmier saisit, pour chaque patient son bilan, en cochant les diagnostics infirmiers et interventions qu’il réalise parmi les items proposés, et le cas échéant en remplissant en texte libre certains de ces items à titre de complément.
Le BSI comporte :
➢ un volet administratif : identification de l’infirmier, du médecin prescripteur, du patient, modalités de prise en charge par l’Assurance maladie, type de BSI (initial ou de renouvellement), date de réalisation du BSI et date de prescription ;
➢ un volet médical : diagnostics infirmiers, interventions infirmières le cas échéant accompagnés de tests ;
➢ un volet facturation : proposition d’un plan de soins infirmiers : durée, nombre de passages par jour, fréquence hebdomadaire des soins et leurs modalités de facturation (3 niveaux de forfaits de prise en charge quotidienne des patients dépendants fixés à l’article 5.7 de la convention).
A la fin de la saisie du bilan, une synthèse du BSI est générée à partir des éléments saisis sur le support.

2. Consultation de la synthèse BSI par le médecin prescripteur et avis sur le plan de soins proposé
L’infirmier indique sur le téléservice BSI qu’il est en mesure d’adresser pour avis la synthèse au médecin prescripteur du patient pour recueillir son avis sur le plan de soins proposé.
Le médecin prescripteur titulaire d’un compte ameli pro est averti, sur sa messagerie professionnelle, de la disponibilité de la synthèse du BSI

Le médecin dispose alors d’un délai de 5 jours pour consulter sur le portail Ameli pro - téléservice BSI, la synthèse BSI et le plan de soins proposé. Le médecin ainsi informé peut émettre un avis.
Lorsque le médecin émet un avis sur la synthèse BSI, l’infirmier peut consulter directement cet avis sur le téléservice.
Dans l’attente de l’avis du médecin, l’infirmier peut débuter ou poursuivre les soins auprès du patient sur la base du plan de soins proposé.

3. Clôture du BSI après avis du médecin
3.1 Le médecin est en accord avec le plan de soins proposé (dans l’hypothèse où l’infirmier constate sur le téléservice BSI, que le médecin a émis un avis et est en accord avec le plan de soins infirmiers proposé)
L’infirmier clôture le BSI réalisé. Le BSI devient alors accessible à l’organisme local d’assurance maladie (le service médical ayant accès aux données médicales et le service administratif aux seules données administratives et de facturation).
3.2 Absence de réponse du médecin dans le délai de 5 jours (dans l’hypothèse où l’infirmier constate sur le téléservice BSI, que le médecin n’a pas émis d’avis sur la synthèse dans le délai 5 jours)
L’infirmier clôture le BSI réalisé. Le BSI devient alors accessible à l’organisme local d’assurance maladie (le service médical ayant accès aux données médicales et le service administratif aux seules données administratives et de facturation).

3.3 Le médecin demande des modifications sur le plan de soins proposé dans le délai de 5 jours (dans l’hypothèse où l’infirmier constate sur le téléservice BSI, que le médecin a émis des observations qui modifient le plan de soins infirmier proposé)
L’infirmier prend en compte les modifications apportées par le médecin sur le BSI dans le dossier du patient présent sur le téléservice. A l’issue des modifications apportées, l’infirmier adresse pour information au médecin le plan de soins comportant les modifications apportées puis clôture le BSI. Le BSI devient alors accessible à l’organisme local d’assurance maladie (le service médical ayant accès aux données médicales et le service administratif aux seules données administratives et de facturation).

4. Facturation par l’infirmier des BSI réalisés
A l’issue de la clôture du BSI, l’infirmier facture le bilan réalisé pour chaque patient au service administratif (feuille de soins électronique accompagnée de la prescription SCOR).

5. Renouvellement du BSI
L’infirmier peut être amené à renouveler son BSI dans les situations suivantes :
-dans un délai de 12 mois suivant la dernière prescription de soins infirmiers pour dépendance (la prescription étant valable 12 mois ; une nouvelle prescription et un nouveau BSI sont dès lors nécessaires/obligatoires pour poursuivre les soins infirmiers) ;

-dès lors qu’il apparait une modification de l’état de santé du patient dépendant impactant de façon substantielle la prise en charge infirmier du patient. Ce renouvellement est effectué alors à l’initiative de l’infirmier et rattaché à la prescription antérieure datant de moins de 12 mois.
Pour renouveler son BSI, l’infirmier retourne sur le téléservice BSI présent sur le portail Ameli pro et accède dans le dossier patient à la fonction « renouvellement » qui lui permet de dupliquer le bilan établi précédemment et d’apporter, le cas échéant, les modifications relatives à l’évaluation et à la prise en charge du patient. L’infirmier procède à la suite à la transmission de la synthèse au médecin prescripteur et à la clôture du BSI dans les mêmes conditions que celles décrites précédemment.

6. Lettres clés spécifiques ,tous les soins réalisés dans le cadre de la dépendance et donc du BSI auront pour lettre clé :

AMX Le tarif de la lettre clé AMX est le même que celui de l’acte AMI. Ce code acte spécifique permet de distinguer les actes techniques réalisés au titre de la dépendance (AMX) de ceux réalisés hors cadre de la dépendance (AMI) ,soit pour les AMI cumulables à taux plein avec AIS ou BSA,BSB,BSC ,à savoir pour

Perfusions ; Pansements lourds et complexes , Prélèvements sanguins , Surveillance clinique et de prévention suite à une hospitalisation pour épisode de décompensation d’une insuffisance cardiaque ou d’exacerbation d’une bronchopathie chronique obstructive (BPCO).

Donc par ex SOINS de dépendance AIS ou BSA,BSB,BSC + pansement lourd = AMX4

AMX cumulables à 50% : IM,S/C,intradermo,glycémie capillaire

IFI Le tarif de la lettre clé IFI est le même que celui de l’IFD. L’IFI permet de facturer les indemnités de déplacement / majoration indépendamment de la facturation d’un acte. Dans le cadre du BSI, un seul infirmier sera amené à facturer, en tant qu’exécutant, le forfait journalier (regroupant l’ensemble des actes réalisés dans la journée auprès du patient et ce, même si plusieurs infirmiers sont amenés à intervenir auprès du patient dans la journée au regard des tournées effectuées). De fait, l’infirmier ayant facturé le forfait sera parfois amené à rétrocéder des honoraires ou à les partager avec d’autres infirmiers ayant le cas échéant effectué des soins dans la journée auprès du même patient. Cependant chaque infirmier facture, au titre de son passage, ses indemnités de déplacement, ses éventuels actes techniques et majorations autorisés en plus du forfait. Le forfait journalier couvre l’ensemble des soins de la journée liés à la dépendance. Dès lors, l’infirmier n’est pas autorisé à facturer une MAU.

Recommander cette page

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander la page Le BSI.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 82 x 47 = ?

Articles similaires

Cessation d'activité

le lundi 14 novembre 2016 à 22h51

Cesser son activité est une décision difficile ou imposée par la vie ,mais quelles sont les formalités à effectuer 

Lire la suite

Avenant 3 de la convention nationale (suite)

le lundi 14 novembre 2016 à 22h30

avenant 3 (seconde partie) de la NGAP des IDEL 

Lire la suite

Liste des AMC,Conventions

le mercredi 1 mars 2017 à 21h21

Lire la suite