Retrouvez sur cet espace les actualités dénichées sur le web et concernant la profession d'infirmier(e) libérale. Nous remercions les sites d'origine pour leurs articles.

un infirmier à la tête d’un réseau de 80 infirmiers radié par l’Ordre Infirmier

jeudi 24 novembre 2022 par Brigitte Femenia

Catégorie : actualité

Il est désormais clair que faire cohabiter les soins infirmiers et la pratique commerciale constitue un dangereux mélange des genres ainsi que vient de le rappeler la Chambre disciplinaire nationale de l’Ordre Infirmier en radiant définitivement un infirmier parisien le 12 septembre dernier. Une jurisprudence qui pourrait s’appliquer aux très gros cabinets infirmiers qui abusent de la méconnaissance du Code de Déontologie par les jeunes installés. Explications.

Deux récents articles d’Actusoins et d’EspaceInfirmier relatent la condamnation d’un infirmier parisien à la radiation du Tableau sur la base de l’article R. 4312-76 du Code de la santé publique qui stipule : « La profession d’infirmier ne doit pas être pratiquée comme un commerce». Concrètement, il ne pourra plus jamais exercer en libéral ou à l’hôpital.

Cet infirmier avait réussi à faire signer à près de 80 IDEL des contrats de collaboration au sein de ses deux cabinets infirmiers parisiens.
Chaque collaborateur s’engageait alors à lui verser une « redevance » mensuelle fixe de 700 euros TTC (un des rares cabinets en France assujetti à la Taxe sur la Valeur Ajoutée – TVA, habituellement réservée aux commerçants.). Cette « redevance » étant versée autant de fois qu’il y avait de collaborateurs : la décision du Conseil National de l’Ordre reprise dans Actusoins parle même d’un chiffre d’affaires tiré des « redevances » de l’ordre de 420 000 € annuels. Le cabinet existait depuis plus de 10 ans et avait mis en place un système de binômes sur tous les arrondissements et certaines villes de banlieue parisienne.

Le souci, c’est que comme le rappelle l’Ordre Infirmier, ces redevances sont considérées comme très excessives par rapport aux charges réelles du cabinet et sont donc considérées comme un partage d’honoraires au bénéfice du gérant, ce qui est interdit par le code de déontologie des infirmiers.

Ce chiffre d’affaires important lui permettait d’acheter de la publicité sur Internet (Google AdsWords) et ainsi d’adresser, de manière illégale, de nouveaux patients à ses « pseudos salariés ». Il avait d’ailleurs déjà été sanctionné sur ce point suite à une plainte d’un collectif infirmier parisien mené par des élus FNI d’Ile-de-France. Ainsi que des courriers recommandés envoyés par les élus de CPD de la CPAM 75 l’avertissant que ces méthodes publicitaires étaient également interdites par la Convention. D’autres plaintes avaient aussi été déposées par des collectifs infirmiers, notamment dans le département 95 où il avait commencé à déployer un système de franchise.

Cet infirmier déploie par ailleurs également une application permettant de distribuer des soins infirmiers contre un abonnement mensuel de 59 € / mois.

D’autres cabinets, notamment dans les grandes villes, reproduisent ce fonctionnement et sont susceptibles d’être sanctionnés sur la base de cette jurisprudence : si vous êtes collaboratrice ou collaborateur au sein de ce type de cabinet et que vous estimez être lésés, contactez vos représentants FNI locaux ou le service juridique de la FNI.

En conclusion, il nous semble important que le Conseil National de l’Ordre impose une limite au nombre de collaborateurs avec lesquels un titulaire peut travailler, comme c’est déjà le cas pour les médecins par exemple, sous peine que de graves dérives de ce type continuent.

Saluons ici le courage de la collaboratrice de ce cabinet qui a osé se saisir d’une plainte désintéressée, dont le dénouement a pris près de quatre ans pour défendre les intérêts de notre profession au-delà de sa propre situation.

La FNI rappelle également qu’elle demande depuis plusieurs années une obligation de formation pour les nouveaux installés pour éviter que ce type de dérives ne se développent au détriment de jeunes IDE quittant l’hôpital. Ce cabinet n’hésitait d’ailleurs pas à recruter de nouveaux collaborateurs en diffusant des petites annonces de recrutement à l’année sur de nombreux sites annonçant jusqu’à 4 500 € par mois.

Apparemment, l’affaire ne semble pas totalement terminée car l’infirmier en question, par ailleurs étudiant en médecine en internat, a déclaré souhaiter déposer un recours devant le Conseil d’État.

Source : www.fni.fr

Auteur : FNI

Comment et pourquoi prendre un rendez-vous chez un dermatologue ?

jeudi 24 novembre 2022 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

Le dermatologue est un spécialiste de la peau qui prend en charge le traitement des maux relatifs à cette dernière. Son domaine d’activité concerne en particulier les organes génitaux, les muqueuses de la bouche, le cuir chevelu et les ongles. Peu importe le type de problème relatif à ces parties du corps humain, le dermatologue est habilité à trouver un traitement efficace à celui-ci. Voici donc quelques conseils pour prendre rendez-vous avec ce spécialiste.

Comment prendre rendez-vous avec un dermatologue ?

Les patients doivent attendre en moyenne 4 mois avant d’obtenir un rdv dermatologue aujourd’hui. Dans certains cas, il faudra attendre toute une année complète. Cette situation accentue l’eczéma et favorise les cancers de la peau. La première cause de cette longue attente est la pénurie des dermatologues en France. En effet, plusieurs dermatologues prennent leur retraite sans aucun remplaçant et cette académie n’est également pas la plus populaire auprès des étudiants.

Aussi, des dermatologues affirment que certains patients réservent des créneaux pour des raisons esthétiques. Des patients qui n’ont pas un problème de santé réservent des créneaux alors que d’autres personnes souffrant de véritables maux sont délaissées. En dépit de toutes ces raisons qui engendrent une pénurie des dermatologues, il est possible d’obtenir un rdv avec le service en ligne. Il existe un numéro agrée par l’ARCEP pour les urgences et accessible à tous patients dans le besoin de consulter un dermatologue. Il s’agit du 08 93 02 0027 dont le coût est estimé à 0.8 euro.

Néanmoins, dans un cas urgent comme une brûlure, il est préférable de contacter directement le cabinet du praticien. Selon le problème de santé, vous pouvez obtenir un horaire. Par ailleurs, il est aussi recommandé de faire appel à un médecin traitant si une tache ou une douleur apparait sur la peau. Après une consultation, il est en mesure d’orienter le patient vers un spécialiste. En passant par un professionnel et en étant muni d’une ordonnance, il est fort probable d’obtenir rapidement un rendez-vous.

Faire de la téléconsultation

Pour pallier les pénuries de professionnels et rendre plus accessibles les soins aux patients, de nouveaux concepts ont été mis en place. Il s’agit essentiellement de la téléconsultation qui consiste à faire sa consultation à distance. Cette solution convient plus aux affections les moins graves et qui ne requièrent pas la présence physique du praticien. Renouvellement d’ordonnance, affection déjà diagnostiquée et brûlure artificielle sont quelques cas qui peuvent être traités par téléconsultation.

Il existe aujourd’hui plusieurs sites internet spécialisés dans ce domaine. La prise de rendez-vous se fait en quelques clics sans avoir à se déplacer. Pour faciliter le diagnostic, il est souhaitable de faire une prise de photo à transmettre au spécialiste.

Quels sont les soins du dermatologue ?

Le dermatologue a pour principal rôle de soigner et de traiter les personnes souffrant d’une maladie des cheveux, des ongles et de la peau. Il s’agit donc des affections cutanées comme les verrues, les grains de beauté et l’acné. Il faut aussi ajouter à la liste, la prise en charge des maladies causées par les bactéries, des maladies éruptives de l’enfant et des maladies dues à des parasites.

Les maladies de grande importance comme les mélanomes, la maladie de Lyme, l’urticaire, le psoriasis et l’eczéma sont aussi traités par un dermatologue. Selon la maladie à traiter, il peut faire une intervention chirurgicale notamment s’il s’agit d’un lipome ou d’un mélanome. De même, le dermatologue traite les personnes souffrant des infections sexuellement transmissibles qui entrainent des réactions sur la peau. Il peut aussi traiter les cancers de la peau ou les pathologies ophtalmologiques.

Quand faire appel à un dermatologue ?

Dès lors qu’apparait un problème de peau, il devient urgent de consulter un dermatologue. La survenance de certaines anomalies doit vous alerter. Il s’agit principalement de :

  • une tache sombre qui s’agrandit :
  • une lésion qui saigne ;
  • un bouton qui ne guérit pas ;
  • une éruption soudaine ;
  • des démangeaisons ;

Il est donc important de bien examiner régulièrement sa peau pour détecter très tôt les anomalies d’une pathologie ou même d’un cancer. Une prise de photo à comparer à une photo ancienne peut être utile pour détecter des changements. Cette procédure aidera aussi le dermatologue lors de son diagnostic.

D’autre part, il faudra aussi surveiller les cheveux et les ongles. Des ongles tachés, un peu jaunes et abîmés peuvent donner lieu à une infection fongique. La présence des plaques sur le cuir chevelu, une pelade ou une dégradation de la chevelure peuvent alerter et être le signe d’une affection dermatologique. Dans l’un de ces cas, il est impératif de prendre rendez-vous chez un dermatologue ou à défaut chez votre médecin traitant.

Par ailleurs, il est aussi recommandé de consulter ce spécialiste dans le domaine de l’esthétique. En particulier dans le cadre des épilations à la lampe flash ou au laser ou dans un processus d’effacement des rides.

Comment se déroule une consultation chez un dermatologue ?

Un soin chez un dermatologue passe en premier lieu par une consultation et un diagnostic qui permettra au spécialiste d’identifier le mal dont souffre le patient. Lors de ce diagnostic, le patient est tenu de donner toutes les informations utiles pour vite déterminer le mal et si possible la cause.

Sur la base de ce diagnostic, le dermatologue devra déterminer la technique d’analyse appropriée pour le traitement de la pathologie. Entre autres, il devra effectuer plusieurs examens comme :

  • La toxine botulique ;
  • La cryothérapie ;
  • La photothérapie ;
  • La démoscopie ;
  • Les biopsies de la peau.

Il peut aussi faire les exérèses chirurgicales et les lasers dermatologiques. La démoscopie par exemple est un examen qui permet de mieux visualiser la peau comme un microscope. Indolore et très simple, elle permet de voir des lésions sur la peau. L’analyse des résultats des examens lui permettra de déterminer le traitement à appliquer pour traiter la maladie. Cependant, avant de se rendre chez un médecin, il est indispensable d’éviter le bronzage, les soins corporels, les vernis à ongles et les maquillages qui peuvent fausser le déroulement des examens. Il faut aussi garder sur soi les résultats des examens antérieurs effectués ou la liste des médicaments utilisés pour une maladie de la peau.

En somme, le dermatologue est un professionnel dont la mission au quotidien est d’aider ses patients à guérir des maladies de la peau, des ongles, des cheveux, etc. Comme beaucoup d’autres domaines déjà, il est possible de faire une téléconsultation à celui-ci aussi. N’hésitez plus à choisir cette option pour vos consultations à ce spécialiste.

Auteur : boosterlink

Qu’est-ce que des compléments alimentaires à base d’algues ?

mercredi 16 novembre 2022 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

De plus en plus de personnes font recours à des compléments alimentaires dans leurs habitudes alimentaires. C'est en effet pour s’assurer d’apporter à leurs organismes des compléments de nutriments nécessaires à un bon fonctionnement.

Il existe différents types de compléments alimentaires notamment les compléments alimentaires à base d’algues.

Auteur : Emmanuel Higel

Particuliers, où acheter vos équipements médicaux?

mercredi 16 novembre 2022 par Brigitte Femenia

Catégorie : article sponsorisé

Quelle solution pour acheter votre matériel médical ?


 

Tout d'abord, quelles sont les solutions qui s'offrent à vous pour trouver du matériel médical de qualité ? Vous pouvez bien sûr vous rendre en pharmacie ou dans un magasin dédié. Mais le plus pratique reste de commander sur un site de vente en ligne d'équipements médicaux comme 123medical. Ce site propose de nombreuses références de produits et d'équipements médicaux pour professionnels et particuliers. Tous les articles respectent les normes CE et règles de sécurité obligatoires.


 

Quels sont les équipements médicaux dont vous pourriez avoir besoin ?


 

Pour la maison et la vie quotidienne, certains dispositifs médicaux sont indispensables, d'autres vous faciliteront la vie. Bien sûr, le choix dépendra également de votre santé et de votre situation.

 

En situation d'urgence, vous pourriez avoir besoin d'un kit de premiers secours. Il existe des kits de secours pour plusieurs situations comme le kit pour une intervention rapide sur brûlure ou encore par exemple le kit ophtalmologique en cas de corps étranger dans l’œil. Tous ces kits sont très utiles.

 

Parmi les autres dispositifs médicaux importants, on peut également citer :

 

  • Le tensiomètre : pour mesurer la tension artérielle chez les personnes qui souffrent de maladies cardiaques, d’hypertension ou d’hypotension.

  • L'oxymètre: pour vérifier sa saturation en oxygène, très utile lors d'une épidémie de Covid19.

  • Le thermomètre : pour mesurer les montées de température et la fièvre.

Les bénéfices d'avoir des équipements médicaux à la maison


 

Avoir des dispositifs médicaux à la maison offre beaucoup d'avantages. C'est un moyen d'améliorer son confort de vie dans certaines situations et de mieux gérer sa propre santé. 123Medical propose toute une gamme de dispositifs médicaux pour vous aider au quotidien lors des repas, de la toilette, pour vous déplacer...


 

Pour les premiers secours


 

Un enfant qui s'érafle le genou en jouant à l'extérieur, une poussière de bois qui entre dans l’œil d'un bricoleur, les occasions quotidiennes de se blesser ne manquent pas. Pour éviter que la situation ne s'envenime, il faut pouvoir intervenir rapidement. C'est pourquoi, il peut être intéressant d'avoir en stock des kits de premiers secours pour plusieurs situations.


 

Pour améliorer le confort de vie et prendre en charge sa santé


 

Pour les personnes âgées, ou en situation de faible mobilité, avoir un déambulateur à la maison, une canne ou un autre accessoire de mobilité peut vite être indispensable.

 

Dans d'autres situations, pour les personnes qui souffrent de tension artérielle par exemple, le tensiomètre va être une aide supplémentaire au quotidien, de même que tous les accessoires de diagnostic.

 

Enfin, d'autres dispositifs médicaux peuvent aussi vous intéresser comme les articles de bien-être comme les huiles essentielles et de massage, les articles de luminothérapie et bien d'autres.

 

Avec ce matériel, vous améliorez votre confort de vie, et surtout, vous maîtriser votre santé au quotidien.


 

Pour les bobos du quotidien


 

Au quotidien, il est utile d'avoir des sprays et produits désinfectants, ainsi que différents pansements et bandages. Ces articles de soin, accessibles et faciles à utiliser permettent de régler les petits problèmes de santé, sans avoir besoin de se rendre en pharmacie ou chez le docteur.

Auteur : marketplace