Catégorie : article sponsorisé

L’importance de l’agrément pour une école d’ostéopathie

mercredi 5 janvier 2022 par Brigitte Femenia

Suite à l’adoption de la loi du Mars 2002, la formation en ostéopathie, réservée de base uniquement aux médecins et pratiquée largement par des masseurs-kinésithérapeutes, a fait l’objet d’un engouement à tel point que des écoles privées ont profité de la procédure offerte pour obtenir un agrément leur permettant de faire suivre aux élèves un cursus en formation initiale.

Auteur : Emmanuel Higel

Que savoir sur la nutrithérapie et la nutrition fonctionnelle ?

jeudi 23 décembre 2021 par Brigitte Femenia

L’alimentation joue un rôle crucial sur la santé de l’homme. Elle apporte à l’organisme la stricte totalité des éléments nutritifs dont il a besoin pour bien se porter. Cela dit, la plupart des problèmes de santé dont souffrent les hommes sont d’origine nutritionnelle, et peuvent aussi être résolus par la nutrithérapie. Qu’est ce que c’est donc la nutrithérapie,  et quels sont les moyens dont dispose cette science pour faire face aux maladies causées par l’alimentation inadéquation. ? Coup de projecteur sur la notion de la nutrithérapie.

Qu’est-ce que c’est que la nutrithérapie ?

Sur le plan historique, la nutrithérapie a effectivement démarré au 20e siècle, mais il faut noter que les racines de cette science plongent beaucoup plus loin dans l’histoire.

Définition

Étymologiquement, le terme nutrithérapie veut dire « soigner par l’alimentation. Ainsi, le pratiquant de cette science ou le Nutrithérapeute se base sur une alimentation équilibrée et sur mesure pour combattre les problèmes de santé spécifique à chaque patient. Ce spécialiste fait aussi souvent recours à la supplémentation en micro-nutriments.

Considéré comme le père de la nutrithérapie, le médecin grec Hippocrate préconisait déjà au cinquième siècle apr. J.-C. que les aliments soient le premier remède de l’homme. Car il disait à l’époque « Que ton aliment soit ton premier remède ». Grâce au célèbre adage de ce naturopathe qui est considéré de nos jours comme le principal fondateur de la nutrition, les nutrithérapeutes aident généralement leur patient à développer une habitude alimentaire saine et adaptée pour maintenir la bonne santé et optimiser le fonctionnement de l’organisme.

La pratique de la nutrithérapie

En pratique, lorsque le nutrithérapeute est face à ses patients, il reçoit en premier lieu leurs plaintes. Ces plaintes se manifestent en général par la présentation de différents symptômes qui peuvent être des infections, des troubles digestifs, l’anxiété, la fatigue, la dépression. Le nutrithérapeute aborde ces plaintes en intervenant au niveau moléculaire.

En effet, l’intervention du nutrithérapeute commence par l’identification du profil de chaque patient. Avec les résultats de cette première étape, le spécialiste définit les changements alimentaires qu’un patient doit opérer, ainsi que les compléments alimentaires qu’il doit prendre pour l’amélioration de son état de santé.

Les armes de la nutrithérapie

Pour combattre les problèmes de santé des patients, les armes qu’utilise le nutrithérapeute se composent essentiellement des vitamines, des minéraux, et des acides gras. Voici un aperçu des microéléments auxquels ce spécialiste a le plus recours.

Les vitamines

Les carences en vitamines déclenchent toujours au niveau de l’organisme des symptômes de différents degrés. Chez les personnes du troisième âge par exemple, on observe parfois une baisse de l’immunité qui se justifie souvent par une carence en vitamine B6. La carence de cette vitamine s’explique une exposition insuffisante au soleil. Face à ce problème, le nutrithérapeute prescrit évidemment la vitamine B6 pour pallier les carences.

Le magnésium

Ce minéral intervient dans un grand nombre de réactions métaboliques au niveau de l’organisme ; soit plus de 300 pour être plus précis. C’est donc pour cela qu’une carence en magnésium se ressent manifestement par des crampes, des maux de tête, des insomnies, des troubles digestifs, la fatigabilité, une faible résistance au stress, etc. Bien que le magnésium se retrouve dans plusieurs produits (noix de cajou, amande, chocolat, soja, coquillages, etc.), le taux auquel il est présent dans l’alimentation quotidienne est généralement faible. Cela fait que l’alimentation répond très mal à elle seule aux besoins de l’organisme. Pour cela, la nutrithérapie se tourne vers les compléments de magnésium lorsque les symptômes d’une carence en ce minéral s’observent chez un patient.

Les omégas 3

Ils jouent plusieurs rôles dans l’organisme. Ce sont des cardioprotecteurs qui participent aussi à la réduction du stress. De plus, les omégas 3 interviennent dans la distribution de l’oxygène, la circulation des globules rouges, la réduction des graisses qui circulent dans le sang ; et donc aussi dans la réduction des risques de surpoids. Ces acides gras se retrouvent naturellement dans la laitue, la mâche, le saumon, le thon, l’huile de colza, de noix, etc. Cependant, les concentrations d’oméga 3 consommées à travers ces aliments sont insuffisantes pour couvrir tous les besoins d’un homme. Voilà pourquoi les nutrithérapeutes ont souvent recours aux complémentaires alimentaires concentrés en molécules d’oméga 3.

Les avantages de la nutrithérapie

Le recours à la nutrithérapie est bénéfique en plusieurs chemins. Tout d’abord, il permet de soigner plusieurs maladies grâce à la micronutrition. De plus, en soignant les différentes carences de l’organisme, la nutrithérapie permet d’améliorer la qualité de vie chez les patients. Aussi, elle permet d’amoindrir les conséquences des pathologies déjà présentes.

Par ailleurs, la nutrithérapie est également très bénéfique pour la prévention. Elle permet de prévenir les maladies, les inflammations, le stress. En outre, elle permet de détoxifier l’organisme ; et d’optimiser le potentiel psychique, intellectuel, et physique de l’homme.

Quels liens existe-t-il entre la nutrithérapie, la nutrition fonctionnelle et la micronutrition ?

La nutrition fonctionnelle est un plan d’alimentation hautement personnalisé. Elle consiste à utiliser les aliments comme des médicaments, principalement dans l’objectif d’aider une personne à améliorer sa santé et son bienêtre. C’est donc à la base une philosophie qui prône l’utilisation exclusive des aliments en tant que remèdes pour prévenir et soigner les maux. Vue ainsi, la nutrithérapie est similaire à la nutrition fonctionnelle, tant qu’elle n’a pas recours à l’utilisation des compléments alimentaires pour corriger une carence. Autrement, la nutrition fonctionnelle se sert exclusivement des aliments fonctionnels pour soigner les patients ; tandis que la nutrithérapie rajoute le recours aux compléments alimentaires pour atteindre les mêmes objectifs.

Pour ce qui concerne la micronutrition, c’est une approche médicalisée de la nutrition qui utilise essentiellement les micronutriments pour soigner les patients. Entendez par micronutriments, les vitamines, les acides gras essentiels, les oligoéléments, les acides aminés essentiels, les polyphénols, etc. Ainsi, la micronutrition est un outil qui s’utilise en nutrithérapie, car cette dernière science soigne les patients grâce à l’apport de quantités adaptées de micronutriments.

Nutrition fonctionnelle : à quoi peut-on identifier les aliments fonctionnels ?

Plusieurs aliments peuvent être classés dans la catégorie des aliments fonctionnels. Il s’agit notamment des fruits, légumes et céréales ; des probiotiques et prébiotiques ; des aliments Free-from et Rich-in.

Les aliments Rich-in et Free-from

Ce sont des aliments spéciaux dont la composition a été enrichie ou ôtée d’un ou plusieurs ingrédients dans le but principal d’améliorer les propriétés bénéfiques du produit final. Comme exemple d’aliments Rich -in, on distingue tous les aliments auxquels il a été ajouté des vitamines, des fibres, du calcium, des omégas 3. D’un autre côté, le lait, le fromage sans lactose sont des exemples d’aliments Free-from.

Les probiotiques et prébiotiques

Les probiotiques sont des bactéries qui améliorent par exemple la santé de la flore bactérienne intestinale et buccale, lorsqu’elles sont consommées en quantité suffisante. Les prébiotiques quant à elles, constituent la nourriture des probiotiques. Certes, ces bactéries n’ont pas nécessairement besoin de cette nourriture pour vivre ; mais elles favorisent leur croissance et leur permettent d’exercer plus efficacement leurs fonctions bénéfiques à la santé de l’hôte.

 

Auteur : boosterlink

Comment procéder pour trouver facilement un laboratoire d’analyse ?

vendredi 10 décembre 2021 par Brigitte Femenia

Bien que le nombre de laboratoires d’analyse médical soit assez conséquent en France, il existe tout de même une certaine difficulté pour trouver le bon. En effet, parmi la multitude qui vous proposera leur service, certains sont non seulement mal équipé, mais aussi, le personnel travaillant peut s’avérer inefficace. Il faut également ajouter que la réforme de 2016 qui instaure l’obligation d’avoir une accréditation rend le processus beaucoup plus complexe. Toutefois, il existe des astuces que vous pouvez utiliser pour trouver le bon centre d’analyse.

Auteur : boosterlink