Catégorie : article sponsorisé

Comment le personnel soignant se protège face à la covid-19 ?

mercredi 30 septembre 2020 par Brigitte Femenia

La covid-19 est une maladie particulièrement virulente qui sévit en plus partout dans le monde. Cette pandémie extrêmement contagieuse n’épargne personne et peut dans certains cas s’avérer mortelle. Toute personne peut donc la contracter et les personnels soignants y sont particulièrement exposés. Découvrez à travers ce guide, les moyens utilisés par ces derniers pour se protéger de cette pandémie.

Quels risques pour les soignants ?

Le personnel médical est particulièrement exposé à la covid-19 du fait de leur proximité avec les sujets contaminés. Ils peuvent donc facilement contracter ce virus qui est assurément très contagieux. Le risque de contamination est au moins trois fois plus élevé chez ces professionnels que chez le reste de la population. De nombreux gestes à risques comme les intubations, les bronchoscopies et les réanimations cardio-pulmonaires expliquent notamment ce taux élevé du risque de contamination.

En outre, le personnel est quotidiennement confronté à de nombreux risques psychosociaux (épuisement professionnel, dépression, suicide, stress, anxiété…), ce qui impacte très négativement leur qualité de vie. Comme vous pouvez l'imaginer, ces personnels soignants ne vivent en aucun cas une situation bien heureuse, et nombreuses sont d’ailleurs les personnes comme vous à les soutenir. Ce soutien que vous leur témoignez a notamment le mérite de les réconforter et de leur donner plus de courage au travail.

Utilisation des masques

Lors d’une pandémie, la protection du personnel soignant doit apparaître comme l’une des premières nécessités. En effet, seul ce personnel peut assurer de manière efficace, la continuité des différents soins à l’égard des personnes infectées.

Pour se protéger de la Covid-19, le personnel médical utilise presque tout le temps des masques de protection médicale. Ces derniers les protègent notamment contre les gouttelettes qui peuvent être émises par les personnes infectées par la maladie. Aussi, ces masques évitent à ces professionnels d’inhaler des particules dangereuses qui peuvent en un instant les contaminer.  

Le matériel de protection contre la covid-19 protège aussi bien le personnel soignant que les personnes de son entourage immédiat (collègues, patients…). Ceci a le mérite de limiter la propagation du virus entre ces personnes. Toutefois, si certaines précautions (hygiène…) ne sont pas observées, le masque au lieu de protéger contre la covid-19, peut au contraire favoriser sa diffusion. D’où la nécessité pour le personnel soignant de respecter scrupuleusement, les recommandations qui ont été faites dans le cadre de l’utilisation des masques.

Entre autres recommandations, sachez notamment que les masques ne doivent pas être portés au-delà d’un certain temps. En effet, après quelques heures d’utilisation, ces équipements de protection deviennent beaucoup moins pratiques, et peuvent ainsi constituer un vecteur de propagation de la covid-19. Aussi, il est plus conseillé d’utiliser les masques de type FFP, puisque ces derniers offrent de meilleures protections contre cette épidémie.

Utilisation du gel hydroalcoolique

L’utilisation des gels hydroalcooliques et le port des masques de protection sont deux des nombreuses stratégies qui ont été élaborées pour lutter contre la covid-19. 

Les gels hydroalcooliques nettoient et désinfectent les mains en quelques instants. Grâce à eux, les personnels soignants éliminent assez facilement de leurs mains, les nombreuses particules qui peuvent transmettre la covid-19. Ils détruisent par là, les flores transitoires du virus, ce qui est plutôt difficile avec l’utilisation du savon. Ce simple geste permet donc de réduire la prolifération du virus, ce qui préservera par conséquent la santé d’un grand nombre de personnes.

Le gel hydroalcoolique pour être efficace doit au minimum contenir 60 % d’alcool éthylique, propylique ou isopropylique. Ces types d’alcool facilitent mieux l’élimination du virus, et les personnels soignants pourront sans doute vous le confirmer. 

Le lavage des mains avec le gel hydroalcoolique doit durer au moins trente (30) secondes. De plus, la friction doit être soigneuse et concerner toutes les parties de vos mains (pouces, paumes…).

Utilisation de gants de protection

Les gants de protection évitent aux personnels soignants d’avoir un contact direct avec les personnes contaminées par la covid-19. Ils sont ainsi protégés des gouttelettes et autres sécrétions qui peuvent les contaminer.

Grâce à ces gants, de nombreuses contaminations croisées peuvent aussi être évitées. En effet, avant de traiter un patient, le personnel soignant doit nécessairement porter des gants. Une fois le patient traité, ces professionnels les enlèvent délicatement avant de les jeter dans un endroit spécifique. Ils doivent répéter ce rituel avant chaque intervention, ce qui casse ainsi la chaîne des contaminations. 

L’utilisation des gants de protection ne dispense pas les personnels soignants de l’application des autres mesures barrières qui peuvent tout aussi les protéger contre la covid-19. Sans cette exigence, ils seront beaucoup plus exposés aux risques de contamination du virus.

Que faire en cas de contamination d’un membre du personnel soignant ?

Un membre du personnel soignant contaminé par la covid-19 doit être notamment placé à l’isolement. Aussi, vous devez limiter les contacts avec cette personne et ne surtout pas utiliser ses affaires personnelles (brosse, serviettes, appareils électroniques…).

Le port des masques et des gants doit être également de rigueur chaque fois que vous devez interagir avec ce personnel contaminé. Vous éviterez ainsi de contracter la maladie et de contaminer de nombreuses autres personnes. De plus, n’oubliez pas de vous laver rigoureusement les mains ou de désinfecter ces derniers après avoir appliqué des soins à un personnel soignant contaminé par la covid-19. Aussi, évitez de toucher vos yeux, votre bouche ou encore votre nez sans avoir préalablement lavé vos mains. 

En lieu et place des masques de protection, vous pouvez utiliser un couvre-visage approprié avant d’entrer en contact avec le soignant qui souffre de la covid-19.

Ce soignant doit également porter un masque et des gants adéquats avant d’échanger avec vous. Maintenez aussi une certaine distance entre vous et ce soignant pour éviter d’être éclaboussé par ses éternuements. Une distance d’un à deux mètres est amplement suffisante, car il ne s’agira pas non plus de traiter ce soignant comme un être indésirable. Ne manquez jamais une occasion de lui témoigner votre amour ou votre sympathie. Ceci lui permettra de mieux supporter la maladie et de mieux faire face aux difficultés de son isolement.

Obtenir des réponses infaillibles aux questions d’origine et de filiation

dimanche 27 septembre 2020 par Brigitte Femenia

Les brins de votre ADN ont bien des secrets à vous révéler. Les connaitre peut vous faire avancer dans la vie à condition de vous servir du meilleur test ADN.

Les différents types de test ADN

Il existe plusieurs types de tests ADN qui visent chacun à établir un lien biologique ou un lien de parenté génétique entre deux ou plusieurs individus.

Les tests de paternité

C’est de loin le test ADN le plus pratiqué. Il permet de confirmer l’identité du père biologique d’un enfant. Il consiste à comparer des échantillons d’ADN du père présumé avec celui de l’enfant. Leurs résultats du test, sous forme de pourcentages, sont des preuves génétiques fiables à 99,99%.

Pour le test de paternité prénatal, une prise de sang de la mère peut apporter des résultats après comparaison avec les empreintes génétiques du géniteur présumé.

Le test de maternité

Plus rare que les tests de paternité, ce test sert à confirmer l’identité d’une mère après une adoption, des migrations ou suspicion d’échanges de bébé à la naissance.

Le test de chromosome Y

Les variations du chromosome Y, transmises exclusivement de père en fils, peuvent être utilisées pour explorer l'ascendance dans la lignée paternelle. Ce test ne peut être effectué que sur des hommes : cousins, frères, grand-père et oncle paternel.

Faire un test ADN sur les chromosomes Y permet de remonter ses origines et aussi de faire des recherches généalogiques. En faisant une analyse ADN, il est possible de déterminer si des personnes portant le même nom de famille ont des ancêtres communs.

Le test ADN mitochondrial

Ce type de test génétique identifie les variations génétiques de l'ADN mitochondrial transmis par la mère. Il fournit des informations sur la lignée maternelle. Il permet de connaitre si les descendants ont une arrière-grand-mère en commun. C’est une autre manière de compléter son arbre généalogique et de remonter aux origines lointaines.

Le test de généalogie

Les tests d'ascendance génétique, ou généalogie génétique, sont un moyen pour les personnes intéressées par l'histoire familiale d’avoir plus d’informations.

Trouver ses origines géographiques est maintenant possible grâce au meilleur test ADN. Vous pourrez faire des recherches approfondies sur vos origines ancestrales et vous serez le premier étonné d’avoir pu remonter aussi loin. Trouver ses racines en fouillant dans les registres des archives départementales à partir d’un simple acte de naissance est révolu.

En plus d’apporter des réponses sur les possibles liens génétiques entre les individus testés, ces analyses ADN permettent également de définir une prédisposition à une maladie reçue par héritage génétique. Cela permet le dépistage de certaines maladies génétiques et héréditaires comme les cancers du sein, trisomie, maladie de Parkinson ou Alzheimer.


 

Choisir le meilleur test ADN disponible sur le marché

Pour retrouver leurs origines ethniques et en savoir un peu plus sur leurs ancêtres, beaucoup de personnes investissent énormément de temps et de l’argent. Les résultats du meilleur test ADN peuvent être utilisés pour cartographier leur arbre généalogique. Depuis plus de 30 ans, https://www.francepaternite.com/ reste le meilleur test ADN.

Le panel de produits présents sur le marché des tests varie énormément en termes de crédibilité et de coût. Faites vos recherches concernant les tests ADN. Consultez des avis avant de demander des tests par Internet sous forme de kits.


 

Comment procéder à un test ADN à domicile ?

Un test ADN peut être réalisé à domicile. Bien que l’ADN se retrouve sur les ongles, les cheveux, le sperme, l’échantillon de salive est le plus utilisé.

Pour commencer :

  • commandez en ligne votre kit de test ADN

  • Procédez au prélèvement en frottant pendant quelques minutes à l’intérieur des joues afin de recueillir le maximum de séquençage.

  • Mettez ensuite l’écouvillon dans le récipient stérile en mentionnant sur le contenant votre nom

  • Puis envoyez le tout pour une analyse génétique.

Au bout de 3 à 5 jours ouvrables, vous recevrez les résultats des tests génétiques, soit par la poste, soit par mail.

 

Auteur : Emmanuel Higel

La santé mentale des infirmiers à rude épreuve face à la crise de la Covid-19

samedi 19 septembre 2020 par Brigitte Femenia

Depuis la fin de l’année 2019, les infirmiers et bien d’autres agents de santé sont soumis à une surcharge de travail. Chaque jour, ils doivent travailler dans des conditions extrêmement stressantes pour traiter les patients atteints du coronavirus. Ils sont exposés à des risques élevés de contamination et des voix s’élèvent pour s’interroger sur leur santé mentale dans les prochains mois.

Auteur : Emmanuel Higel

2 traitements efficaces pour soulager le mal de dos

mardi 1 septembre 2020 par Brigitte Femenia

Aujourd’hui, avec le rythme des activités quotidiennes et l’accumulation de stress, il n’est pas rare d’entendre bon nombre de personnes se plaindre des douleurs dorsales. Quelle que soit sa localisation (bas du dos, haut du dos, à gauche ou à droite), le mal de dos peut être très gênant au quotidien. En général, la cause exacte de ce mal n’est pas connue et il est souvent difficile d’y remédier. Il existe tout de même des traitements pour le soulager. Cette rubrique santé vous fournit 2 traitements efficaces pour soulager le mal de dos.

Auteur : E. HIGEL