"Faux libéraux", "subventionnés par la Sécu" : Catherine Lemorton tacle encore les médecins

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 344 fois.

Les propos de Catherine Lemorton, la présidente de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, sur le faux libéralisme des professions de santé, subventionné par la Sécu est les complémentaires ont "effaré" le Centre national des professions de santé, qui lui répond vertemen

Les propos de Catherine Lemorton, la présidente de la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale, sur le faux libéralisme des professions de santé, subventionné par la Sécu est les complémentaires ont "effaré" le Centre national des professions de santé, qui lui répond vertemen

Invitée par l'Association des journalistes de l'information sociale (AJIS), la présidente de la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale, Catherine Lemorton, a déclaré que les médecins libéraux étaient "de fausses professions libérales", "subventionnées par la Sécurité sociale et les complémentaires", et que "si l'on n'avait pas ce système, les professionnels n'auraient pas les mêmes revenus".


"Un énorme contresens"


Pour les libéraux de santé, la titulaire du dossier de la santé ...

dans le staff de campagne de Benoît Hamon, elle-même pharmacien libérale "fait un énorme contresens".

Le CNPS rappelle que contrairement aux hôpitaux publics, aux structures de maisons de santé pluridisciplinaires portées par les ARS et les collectivités locales, et aux dispensaires, les professionnels de santé libéraux"ne perçoivent aucune subvention. Ils reçoivent de leurs patients, directement ou indirectement, des honoraires".


Une relation "équilibrée et respectueuse"


Les propos de Catherine Lemorton "sont le reflet de la législature qui s'achève où le dialogue entre le gouvernement, sa majorité et les professionnels libéraux de santé s'est profondément dégradé, pour aboutir à des situations de tension extrême", comme lors du débat sur la loi de modernisation de la santé ou celle permettant le développement des réseaux de soins, tacle le CNPS. L'intersyndicale réclame le retour à un "vrai dialogue conventionnel", permettant une relation "équilibrée et respectueuse" avec des professionnels de santé.

Rappelons qu'une procédure judiciaire oppose Catherine Lemorton à trois médecins et responsables syndicaux. L'affaire remonte à 2014. Sur l'antenne de RMC, Catherine Lemorton avait ...

tenu des propos considérés comme "insultants" par les médecins. Alors que l'animateur l'interpellait : "Mais enfin, les médecins soignent ? Ils n'ont jamais laissé mourir les gens, tout de même !", la présidente de la Commission parlementaire répondait "à l'hôpital public, je peux vous affirmer que oui. Pour le reste, je n'en dirai pas plus"…

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article "Faux libéraux", "subventionnés par la Sécu" : Catherine Lemorton tacle encore les médecins.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.