La maison CNPS brûle : D’autres syndicats suivent la FNI !

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 1.226 fois.

Après la FNI, l’Onsil et CI, quatre syndicats de paramédicaux quittent le CNPS. En clair c’est pour s’opposer au modèle médecin patron/paramédicaux salariés et exécutants que ces derniers se préparent à la création d’une union paramédicale à même de constituer un contrepoids au “tout médecin”.

La FNI a été la première, au mois d’octobre, avec deux autres syndicats infirmiers (ONSIL, CI) à quitter le Centre national des professions de santé (CNPS) estimant ne plus pouvoir travailler en interprofessionnalité avec des syndicats de médecins bien décidés à tirer les ficelles quitte à prendre des décisions à l’encontre des intérêts des infirmières libérales. Comme ce fut le cas lorsque certains ont choisi pour partenaire la FNEHAD en lieu et place des IDEL.

Après les infirmières donc, c’est au tour des kinés, des orthophonistes et des orthoptistes de déplorer ce repli corporatiste « tout médecin » et de quitter de concert le CNPS. Comme pour les infirmiers, cette décision est mûrement réfléchie, bien loin d’un acte impulsif.

La Fédération Nationale des Masseurs-Kinésithérapeutes (FFMKR), l’Union Nationale des Syndicats de Masseurs-Kinésithérapeutes Libéraux (UNSMKL), la Fédération Nationale des Orthophonistes (FNO) et le Syndicat National Autonome des Orthoptistes (SNAO) ont annoncé le 14 décembre qu’ils se retiraient de l’intersyndicale. Les motifs invoqués sont les mêmes que la FNI : un clivage devenu trop important entre professions médicales et paramédicales et une volonté de travailler ensemble bien étiolée. « En cette période électorale où la Santé devrait être un des enjeux majeurs des débats […], certains choisissent le clivage et une vision limitée du soin, de la santé : la seule vision médicale… Certains préfèrent travailler avec des syndicats qui phagocytent l’exercice libéral au profit des structures et qui restent sur une vision hiérarchisée du monde du soin : les prescripteurs et les prescrits ! » En clair c’est pour s’opposer au modèle médecin patron paramédicaux salariés et exécutants que ces derniers se préparent à la création d’une union paramédicale à même de constituer un contrepoids au pouvoir médical et médico centré.

« Nos syndicats appellent donc l’ensemble des syndicats des professions paramédicales à s’unir et à défendre des valeurs partagées afin de créer une nouvelle entité où confiance, respect et partage ne seront plus des sujets tabous », estiment de front les 4 syndicats. Unis et rassemblés dans une force commune, les paramédicaux qui jugent nécessaires d’abandonner le terme d’auxiliaire médical, entendent devenir des partenaires incontournables de concertation

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article La maison CNPS brûle : D’autres syndicats suivent la FNI !.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.