Les négociations entre l’Uncam et les infirmiers libéraux au point mort

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 352 fois.

Hier, à l'issue d'une séance de négociations conventionnelles entre l'Uncam et les syndicats représentatifs des infirmiers libéraux, aucun accord n'a été trouvé.

Hier, à l'issue d'une séance de négociations conventionnelles entre l'Uncam et les syndicats représentatifs des infirmiers libéraux, aucun accord n'a été trouvé.

Les négociations entre l'Uncam et les infirmiers libéraux au point mort
La fédération nationale des infirmiers (FNI), le Syndicat national des infirmiers et infirmières libéraux (Sniil) et Convergence Infirmière sont en négociation avec l'Uncam depuis décembre 2017 afin de donner suite à l'avenant n°5 à leur convention, signé le 22 novembre 2017, et qui avait posé les jalons pour la négociation tarifaire en 2018.

L'objectif était de parvenir à un accord sur deux avenant, dont l'un devait être signé pour le 31 mars.

Cet avenant concernait l'intervention de IDEL dans la prise en charge médicamenteuse du patient, leur mobilisation dans la chirurgie ambulatoire, la réhabilitation améliorée après chirurgie après chirurgie (RAAC), et l'évolution du dispositif géographique.

"Les syndicats ont partagé le constat que le compte n'y était pas. En effet les propositions qu'ils avaient soutenues pour faire évoluer la nomenclature et valoriser le rôle des Idel dans le circuit du médicament ou encore les inscrire comme filière naturelle après chirurgie n'étaient reprises par l'Assurance Maladie qu'à minima. Par ailleurs, un sujet aussi majeur que l'implication des Idel dans le suivi de la chimiothérapie orale à domicile était tout simplement écarté au profit des missions attribuées aux futures infirmières de pratique avancée", regrettent les trois syndicats dans un communiqué commun.

Seul le travail sur la régulation démographique aurait pu faire consensus pour engager la rénovation attendue du dispositif, expliquent-ils. "Restaient à stabiliser les questions financières. Prétextant une insuffisante visibilité sur l'impact budgétaire du futur avenant sur le BSI prévu fin juin, l'Assurance Maladie a rechigné à dégager un investissement à la hauteur des enjeux".

Fusionner les deux avenants
Devant ce constat d'échec, un nouveau calendrier a été établi et les syndicats ont demandé à l'Uncam de fusionner la négociation des deux avenants initialement prévus, le second devant être consacré aux plaies complexes et la généralisation du bilan de soins infirmiers notamment.

Une réunion par mois aura lieu jusqu'en juillet. D'ici là, l'assurance maladie devrait "mettre sur la table le montant global de l'investissement nécessaire à la conduite de la réorganisation des soins de ville lancée par le gouvernement", selon les syndicats.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Les négociations entre l’Uncam et les infirmiers libéraux au point mort.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.