Loi de santé : les infirmières pourront adapter les traitements et prescrire des antiseptiques

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 734 fois.

Des amendements autorisant les infirmières à adapter la posologie des traitements et à prescrire des antiseptiques viennent d'être adoptés en commission des Affaire sociales, où la loi de santé est actuellement en examen.

Des amendements autorisant les infirmières à adapter la posologie des traitements et à prescrire des antiseptiques viennent d'être adoptés en commission des Affaire sociales, où la loi de santé est actuellement en examen.

Les infirmières devraient pouvoir adapter la posologie des traitements en fonction des résultats d'analyses biologiques. Cet amendement proposé par le groupe LREM, a été adopté mercredi 13 mars par la commission des Affaire sociales, où la loi de santé est actuellement en examen. Sous réserve d'une adoption définitive à l'Assemblée (très probable), il devrait permettre d'éviter le recours à un médecin dans certains cas bien établis.

 

Des bornes ont été prévues par les législateurs. L'adaptation des traitements se ferait dans le cadre d'un protocole établi au sein d'une équipe de soins primaires ou d'une CPTS, uniquement sur la base de résultats de biologie médicale, et sous réserve que le médecin prescripteur n'ait pas émis de contre-indication. Le texte prévoit que le médecin traitant soit informé, via le DMP.

 

Prescription d'antiseptiques et de sérum phy

Ce n'est pas le seul amendement à étendre le rôle de l'infirmière. Un amendement LREM, également adopté en commission, prévoit d'étendre le droit...

de prescription infirmière aux solutions antiseptiques et au sérum physiologique. Il s'agit de faciliter la vie aux infirmières dans le traitement des plaies et d'éviter, là encore, des recours inutiles au médecin traitant.

Des amendements prévoyant de déléguer les certificats de décès aux infirmières ont aussi été examinés mardi à la commission, mais ont finalement été rejetés. La rapporteuse Stéphanie Rist (LREM) a exprimé sa volonté que le constat du décès reste un acte médical, et la ministre Agnès Buzyn s'est engagée à proposer un amendement en séance publique la semaine prochaine sur ce point.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 72 : 9 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Loi de santé : les infirmières pourront adapter les traitements et prescrire des antiseptiques.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 72 : 9 = ?