Coronavirus : les aides financières des caisses de retraite complémentaire aux affiliés impactés

Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 93 fois.

Afin de de venir en aide à leurs affiliés financièrement impactés par l’épidémie de coronavirus, les caisses de retraites complémentaire ont mis en place des dispositifs de soutien.

Ainsi, salariés ou assimilés, professionnels de santé, libéraux, micro-entrepreneurs, etc., ont pu accéder à des aides financières, dont le versement est parfois conditionné au respect de certaines modalités.

Afin de de venir en aide à leurs affiliés financièrement impactés par l’épidémie de coronavirus, les caisses de retraites complémentaire ont mis en place des dispositifs de soutien.

Ainsi, salariés ou assimilés, professionnels de santé, libéraux, micro-entrepreneurs, etc., ont pu accéder à des aides financières, dont le versement est parfois conditionné au respect de certaines modalités.

Aide exceptionnelle de l’AGIRC-ARRCO

L’AGIRC-ARRCO, caisse de retraite complémentaire des salariés du privé et des dirigeants salariés, a annoncé, par voie de communiqué de presse, la création d’une aide exceptionnelle d’urgence à destination des cotisants en situation financière difficile, du fait de la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

Le montant de l’aide financière exceptionnelle AGIRC-ARRCO, versée en une seule fois, peut atteindre 1 500 € selon la situation du demandeur.

Pour en bénéficier, l’assuré doit au préalable contacter sa caisse de retraite complémentaire puis envoyer un dossier comprenant :

  • Un formulaire de demande d'intervention sociale simplifiée
  • Une déclaration sur l'honneur qui précise sa situation et décrit les difficultés financières rencontrées
  • les trois derniers bulletins de salaire ou revenus, dont au moins l'un présente une baisse de rémunération

Après étude et acceptation du dossier par la caisse, le versement de l’aide exceptionnelle est effectué en une seule fois sous un mois maximum.

Il est possible d’effectuer cette demande d’aide financière AGIRC-ARRCO jusqu’à la fin du mois de juillet. Une prolongation du dispositif pourrait toutefois éventuellement être prévue.

Aides financières à destination des professionnels de santé

Dans un communiqué en date du 26 mai, la Fédération française des praticiens de santé (FFPS) a annoncé que l’ensemble des affiliés à la CARPIMKO, le régime complémentaire des praticiens de santé, pourraient bénéficier d’une aide financière exceptionnelle, défiscalisée et non soumise à cotisations sociales.

Dans le détail :

  • Les pédicures-podologues percevront 1500 €, ces professionnels n’ayant pas été éligibles aux aides de la CNAM-TS, contrairement aux autres professionnels affiliés à la CARPIMKO
  • Les masseurs-kinésithérapeutes, orthophonistes, orthoptistes titulaires ou remplaçants et les infirmiers remplaçants bénéficieront d’une aide financière de 1000 €
  • Les infirmiers titulaires se verront verser 500 €, quel que soit le niveau de le perte d’exploitation (nul ou pas)

Par ailleurs, cette aide financière de la CARPIMKO sera cumulable avec l’aide spécifique de 477 € octroyée par la Caisse nationale d’Assurance vieillesse des professions libérale (CNAVPL). Cette aide spécifique de la CNAVPL, versée sur demande, servira exclusivement à prendre en charge une fraction des cotisations du régime de base.

De son côté, le fonds d’action sociale de la caisse de retraite des chirurgiens-dentistes et des sages-femmes (CARCDSF) a décidé d’octroyer, au bénéfice de ses affiliés, une aide exceptionnelle d’un montant :

  • De 4 500 € versée en 3 fois sur les mois d’avril, mai et juin pour les chirurgiens-dentistes
  • De 1 000 € versée en 2 fois pour les sages-femmes

L’aide financière est toutefois servie sous réserve de respecter les conditions suivantes :

  • Etre à jour des cotisations CARCDSF ou avoir établi et respecté un plan d’apurement de la dette
  • Ne pas être en invalidité temporaire ou permanente ouvrant droit à une indemnisation sous forme d’indemnités journalières ou de rente

Quant à la caisse de retraite des médecins libéraux (CARMF), qui gère les régimes de retraite obligatoire et de prévoyance de 123 000 médecins, a annoncé dans un communiqué de presse en date du 17 mai 2020, l’octroi d’une aide supplémentaire de près de 2 000 € nette d’impôt et de charges, afin de pallier la baisse de revenu des médecins, dans un contexte d’épidémie de coronavirus.

Cette somme, versée à l’ensemble des médecins libéraux, « viendra en diminution du solde de cotisation 2020, sans réduction des droits à retraite », ceci, grâce à une compensation financière prélevée sur le Fonds d’action sociale de la caisse de retraite autonome.

Professionnels libéraux

Dans un communiqué de presse publié le 22 mai, la caisse interprofessionnelle des professions libérales (CIPAV), a annoncé l’octroi d’une aide financière exceptionnelle afin de « soutenir ses adhérents micro-entrepreneurs et professionnels libéraux, qui ont été particulièrement touchés par le ralentissement sans précédent de l’activité économique ». L’aide prendra la forme d’une prise en charge des cotisations retraite complémentaire et de base au titre de l’année 2020.

Pour les professionnels libéraux, cette prise en charge se fera dans la limite de 1 392 € et du montant des cotisations versées en 2019. Par ailleurs, la caisse prendra également en charge les cotisations retraite de base dans la limite de 477 €.

Cette aide exceptionnelle est ouverte à l’ensemble des adhérents, quels que soient leur statut et leur niveau de revenus, à condition d’être à jour du paiement des cotisations.

Les bénéficiaires de cette aide exceptionnelle se verront attribuer 100 % des points et trimestres afin que l’année 2020 n’affecte pas leurs droits futurs à la retraite.

Une aide est également octroyée aux micro-entrepreneurs, « selon les modalités définies conjointement avec le Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) et l’Acoss », précise le communiqué.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 46 x 28 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Coronavirus : les aides financières des caisses de retraite complémentaire aux affiliés impactés.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 46 x 28 = ?