L’importance de l’agrément pour une école d’ostéopathie


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 76 fois.

Suite à l’adoption de la loi du Mars 2002, la formation en ostéopathie, réservée de base uniquement aux médecins et pratiquée largement par des masseurs-kinésithérapeutes, a fait l’objet d’un engouement à tel point que des écoles privées ont profité de la procédure offerte pour obtenir un agrément leur permettant de faire suivre aux élèves un cursus en formation initiale.

Devenir ostéopathe

Fiche métier

L’ostéopathie est une méthode de soins pratiquée dans le but de traiter et prévenir de nombreux dysfonctionnements fonctionnels de l’anatomie et de la physiologie. Ayant recours à la manipulation manuelle, l’ostéopathie traite les troubles par actes thérapeutiques exclusifs en effectuant massage, palpation et manipulation.

L’ostéopathe est alors en mesure de traiter des dysfonctionnements pathologiques comme :

  • Les rhumatismes ;

  • Le mal de dos (lombalgies) ;

  • Les troubles orl ;

  • les douleurs musculaires en général;

  • Les troubles articulaires (cervicales) ;

  • Les problèmes digestifs ;

  • Les troubles urinaires.

Il existe des ostéopathes spécialisés pour les nourrissons auprès des services de pédiatrique.

Les formations

Pour exercer la profession d’ostéopathe, il est absolument indispensable d’être titulaire d’un Diplôme d’Ostéopathe (DO). Ce diplôme s’obtient après avoir suivi un cursus dans des établissements de formation agrée par le Ministère de la Santé.

Les infirmiers, sage-femme, pédicures-podologues, et masseurs kinésithérapeutes sont dispensés de formation. Les médecins qui souhaitent se reconvertir dans l’ostéopathie ont la possibilité de passer le Diplôme Universitaire (DU) ou le Diplôme Interuniversitaire (DIU) de médecine manuelle-ostéopathique.

L’étudiant peut par exemple se former au sein du Conservatoire Supérieur d’Ostéopathie (CSO), où les diplômes sont inscrits au RNCP Niveau 7.

Les procédures d’agrement ecole osteopathie

L’agrément en matière d’école d’ostéopathie est prévu par le Décret n° 2014-1043 du 12 septembre 2014 relatif à l'agrément des établissements de formation en ostéopathie.

Les établissements de formation, tel que l’établissement IDO, dispensant à l’obtention du titre d'ostéopathe, participent ainsi au Service Public de l'enseignement supérieur au sens de l'article L. 123-1 du Code de l'Education et se base sur tout principe d’agrément école ostéopathie.

L'agrément permettant aux établissements privés de délivrer la formation spécifique à l'ostéopathie est accordé à ceux qui répondent aux conditions suivantes :

  • Justifier des certifications nécessaires prévues par le Code de l'Education en vue de l'ouverture d'un établissement d'enseignement supérieur privé ;

  • Proposer une formation permettant d’acquérir les connaissances et les compétencesprofessionnelles requises pour exercer le métier d’ostéopathe;

  • Présenter un dossier pédagogique ;

  • Présenter une organisation interne conforme aux exigences du décret ;

  • Disposer de locaux et d'une capacité financière suffisante dans les conditions prévues par le décret ;

  • Bénéficier d'une équipe pédagogique justifiant d'une qualification.

Cet agrément est accordé pour une durée de cinq (5) ans par décision du Ministre chargé de la Santé après avis de la Commission Nationale Consultative. Par contre, lorsque l'agrément n’a pas été accordé en raison de non-respect de quelques critères, autres que ceux relatifs à la sécurité des étudiants, des personnels et des usagers de la clinique interne, le Ministre chargé de la Santé peut délivrer un agrément provisoire d'une durée d’un (1) an.

La décision d'agrément provisoire précise les éléments devant être régularisés au sein de l’établissement. A l'issue de ce délai d’une année et au plus tard avant la fin de l'année scolaire, le Ministre chargé de la Santé peut décider d’accorder ou non l'agrément pour la durée restante de quatre (4) ans.

L'agrément doit mentionner :

  • Le numéro d'agrément ;

  • Le nom et l'adresse du responsable juridique de l'établissement de formation ;

  • Le nom de l'établissement de formation ;

  • La localisation et l'adresse des locaux permanents d'enseignement de l'établissement de formation ;

  • Le nombre maximum d'étudiants que l'établissement est autorisé à accueillir par année de formation ;

  • La date d'effet et la durée d'agrément.

 

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 1 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article L’importance de l’agrément pour une école d’ostéopathie.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 1 = ?