Que savoir sur la thérapie EMDR ?


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 107 fois.

Les évènements traumatisants, le stress et l’anxiété sont les maux les plus récurrents aujourd’hui chez plusieurs personnes. Pour y remédier, plusieurs optent pour les activités physiques, la méditation, le yoga et bien d’autres pratiques prouvées efficaces. Cependant, dans certains cas, il est préférable de se tourner vers les médecines alternatives parmi lesquelles figure la thérapie EMDR. Qu’est-ce qu’une thérapie EMDR ? Pourquoi faire une thérapie EMDR et quels sont ses effets secondaires ? Éléments de réponse.

La thérapie EMDR : qu’est-ce que c’est ?

L’EMDR ou l’Eye Movement Desensitization and Reprocessing est une méthode innovatrice et récente dans la psychothérapie. En français, l’EMDR signifie « la méthode de désensibilisation et de retraitement par les mouvements oculaires ». Il s’agit d’une médecine douce qui permet de traiter les traumatismes et qui repose essentiellement sur un mouvement de l’œil. Créée aux États-Unis en 1987 par Francien Shapiro, la méthode était destinée à guérir le deuil, les chocs émotionnels et les traumatismes psychiques. Elle est également utilisée pour soigner les problèmes névrotiques tels que les états dépressifs, les angoisses et les phobies. Devenue populaire en France en 1997, la thérapie EMDR se fait aujourd’hui dans les cabinets des praticiens de thérapies alternatives, psychiatres, les psychologues et les thérapeutes. Ainsi, il est facile de trouver un EMDR à Mulhouse dans le Haut Rhin pour les personnes qui habitent la ville. Aussi, la thérapie EMDR peut être combinée avec d’autres pratiques comme l’E.F.T et l’hypnose.

Comment fonctionne la thérapie EMDR ?

La thérapie EMDR se base sur le fait que chaque problématique, symptôme ou pathologie provient d’un évènement traumatisant vécu notamment dans le passé. La méthode vient donc débloquer les émotions négatives et les souvenirs douloureux afin de les traiter. Les mouvements oculaires faits pendant l’EMDR sont d’une grande importance dans la gestion neurologique de la mémoire. Il s’agit en effet d’un balayage des yeux de gauche à droite qui permet de simuler la zone du cerveau où se situent les émotions et où les souvenirs des traumatismes vécus sont retenus. Le psychisme est ainsi dépassé par le choc traumatique. Cet état de stress peut être dû à plusieurs évènements survenus dans l’enfance ou dans un passé proche. Il peut s’agir d’une agression, d’une maltraitance, d’un accident, d’un deuil ou de tout autre évènement susceptible de provoquer tout état de stress.

Lors de cette thérapie, les mouvements oculaires du praticien activent un travail de cicatrisation psychique. Cela est rendu possible par le cerveau qui a la faculté de transformer toutes les informations à l’origine du traumatisme. En général, l’EMDR ne rencontre pas de résistance de la part de la personne concernée. Il faut noter que cette thérapie porte uniquement sur les évènements traumatisants qui mettent le patient en insécurité et le confrontent à ses peurs.

Pourquoi faire une thérapie EMDR ?

Plusieurs raisons peuvent amener des personnes à consulter un praticien en EMDR. Il s’agit en particulier des patients qui présentent des troubles divers dont les douleurs chroniques, le deuil, les troubles du comportement alimentaire, les phobies, la dépression et les troubles anxieux. Les patients présentant également d’autres problématiques plus larges comme un problème d’insécurité, une volonté d’affirmation, des difficultés d’engagement et l’estime de soi, peuvent aussi trouver satisfaction avec une thérapie EMDR. 

Dès les premières séances d’une thérapie EMDR, le patient peut déjà ressentir les effets de cette méthode. Certaines études ont d’ailleurs démontré une diminution et une disparition des symptômes relatifs au stress post-traumatique. Les patients ont plus de capacité à parler de l’évènement comme la fin des comportements et un souvenir déchargé d’affect. Cependant, le nombre de séances à effectuer dépend à priori du degré des traumatismes et du trouble à traiter. Par exemple, pour un problème post-traumatique survenu après un accident, quelques séances peuvent largement suffire. Par contre, pour un problème complexe tel que les difficultés relationnelles chroniques ou des troubles de comportement alimentaires, il faudra plusieurs séances.  

Quels sont les risques de la thérapie EMDR ?

Bien que la thérapie EMDR présente d’importants avantages, il faut tout de même relever quelques effets secondaires ou limites. En effet, lors de la séance, le patient peut ressentir un moment de gêne pendant que les souvenirs sont ramenés à la surface. Aussi, après la séance, certaines informations émotionnelles relatives aux souvenirs évoqués peuvent faire surface. Il peut être aussi question des émotions inhabituelles, des souvenirs et des rêves qui peuvent se manifester. Toutefois, cela prouve qu’un travail profond est en train de s’effectuer chez le patient. Pour cela, il est primordial de prendre certaines précautions. Toute personne qui vient de subir un choc psychologique n’est pas obligée de recourir à un EMDR si elle ne vit pas un état de stress post-traumatique. Par la même occasion, une personne ayant des problématiques cachées ne doit pas les réveiller si celles-ci ne sont pas douloureuses. En outre, les professionnels interdisent l’EMDR à toute personne souffrant des problèmes psychotiques et psychiatriques, car elles peuvent décompenser. Le travail effectué peut traumatiser au point de provoquer une absence dans le présent, une instabilité, des vertiges ou des nausées.

Comment se déroule une séance EMDR ?

Que ce soit pour traiter une crise de panique, une phobie, une dépendance, un trouble alimentaire ou des troubles à la personnalité, une séance d’EMDR est subdivisée en plusieurs phases. En effet, lors de cette thérapie, il est primordial de faire plusieurs séances qui se passent en plusieurs étapes. Toutefois, le nombre total de ces séances dépend de l’importance du traumatisme, de la gravité des symptômes et de chaque personne. En général, le traitement se fait en huit étapes dont le diagnostic et la planification par le praticien, la préparation et la relaxation, l’évaluation, la désensibilisation et l’ancrage. Il s'ensuit ensuite le bilan corporel, la conclusion et la réévaluation. En effet, la méthode commence par un entretien qui permet de recueillir le maximum d’information sur la cause du mal-être du patient. Ce dernier doit pouvoir revivre le traumatisme et le voir si possible en image. Une fois cette étape achevée, le praticien devra stimuler les yeux de manière littérale en demandant au patient de le suivre du regard pendant quelques secondes ou minutes. Enfin, le prix d’une séance à en Alsace (68) chez Liliane Hoog varie selon les traumatismes à traiter.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 4 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Que savoir sur la thérapie EMDR ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 7 + 4 = ?