Devenir infirmier : motivation, parcours et débouchés


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 111 fois.

Si vous savez créer des relations de confiance avec les autres et que vous aimez prendre soin de vos proches, alors le métier d’infirmier est pour vous. En suivant une formation dans ce domaine, vous aurez les compétences nécessaires pour soigner tout type de patients. Découvrez à travers cet article le nécessaire pour vous lancer dans ce secteur qui attire chaque année de nombreux jeunes.

Le métier

L’infirmier est un professionnel de la santé qui s’est fait former dans les écoles spécialisées. Il a un diplôme d’État et peut travailler à son propre compte. Mais pas que ! Ce professionnel peut être embauché par un docteur qui dirige un hôpital afin de réaliser les soins courants.

Plus concrètement, l’infirmier prélève du sang, réalise le pansement des plaies simples et celles complexes. En cas de maladie, l’infirmier peut effectuer des injections à un patient sur recommandation du médecin traitant.

Les soins courants de l’infirmier ne se limitent pas au pansement des plaies. Ce spécialiste suit aussi les diabétiques. Il contrôle régulièrement leur taux de glycémie, fait des injections et les rassure quand c’est nécessaire. Le travail de l’infirmier consiste aussi à venir en aide aux personnes de troisième âge qui n’ont plus la force de se déplacer dans un hôpital pour suivre des traitements. Les soins qu’apporte l’infirmier permettent à ces personnes de vivre aussi longtemps que possible.

En dehors des soins courants, la formation infirmier permet à cet acteur de réaliser des soins techniques recommandés par le médecin traitant. En effet, l’infirmier peut mettre les cathéters, poser les sondes, dispenser les soins palliatifs et les soins de stomie. En cas de chimiothérapie, il peut aussi injecter au patient les produits recommandés par le docteur pour venir à bout des effets secondaires du traitement.

Gestion administrative

En plus de veiller au bien-être des patients, l’infirmier prend soin du matériel, il prépare le bloc opératoire et accompagne le médecin dans les endroits où il peut avoir besoin de ses services. De plus, il remplit les documents administratifs, établit le planning des soins et organise le rendez-vous des patients. Travaillant au sein d’un centre de santé, que ce soit public ou privé, il encadre les stagiaires et prescrit les ordonnances.

La formation

Pour travailler en tant qu’infirmier, il faut obtenir un diplôme d’État. Ce dernier se prépare en trois ans après le bac dans un IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers). Le cursus est composé d’une formation technique. À celle-ci s’ajoutent les heures de travail personnel.

Concernant les infirmiers scolaires de l’enseignement supérieur, ceux-ci doivent passer un concours qui donne accès à la fonction publique. C’est également le cas pour les infirmiers scolaires de l’éducation nationale. Les infirmiers militaires quant à eux suivent, après trois ans de formation dans un IFSI, une formation militaire et medico-opérationnelle.

Les motivations et compétences qui mènent au métier d’infirmier

Quelques compétences sont requises pour exercer comme infirmier. Ce dernier est souvent en contact avec tout type de personnes. Selon l’endroit où il exerce son métier, il peut recevoir des personnes angoissées et des personnes agitées. Il doit pouvoir communiquer avec chaque patient et créer une relation de confiance avec lui.

Le métier d’infirmier nécessite aussi d’être rigoureux, que ce soit dans le respect des règles d’hygiène ou autre. De plus, il doit savoir écouter les autres, être disponible pour les patients, avoir le sens de l’organisation et savoir transmettre les bonnes informations. Le sens du travail en équipe, la résistance physique et morale ainsi que le sens des responsabilités sont également des éléments recherchés chez un infirmier diplômé d’État.

Le travail

L’infirmier peut exercer son métier dans plusieurs secteurs. Comme souligné plus haut, il peut travailler dans les services de consultation, de chirurgie, de réanimation, de médecine, etc. De plus, il peut intervenir dans les cliniques, les centres de santé, les associations, les dispensaires et bien d’autres. Les établissements scolaires ainsi que les maisons de retraite peuvent aussi l’embaucher pour s’occuper des enfants et des personnes âgées qui ne peuvent plus prendre soin d’elles-mêmes.

L’infirmier peut aussi exercer dans le domaine humanitaire, dans l’armée, chez les sapeurs, dans les entreprises et dans le secteur libéral après deux ans d’expérience. À la différence de certains travailleurs, l’infirmier se repose un week-end sur deux et peut travailler tous les jours de l’année, y compris les jours fériés.

La rémunération

Dans l’Hexagone, un infirmier diplômé d’État peut gagner jusqu’à 40 000 euros bruts par an. Il peut donc se retrouver avec 3 000 euros bruts voire plus à la fin de chaque mois. Tout dépend de son expérience et du secteur dans lequel il travaille. Un infirmier qui vient d’obtenir son diplôme et qui se fait engager dans un hôpital peut toucher entre 1 500 et 2 300 euros bruts le mois.

Par contre, celui qui a plusieurs années d’expérience peut gagner un salaire compris entre 35 000 et 40 000 euros bruts par ans. Il peut aussi avoir des primes, notamment celui du treizième mois. S’il doit se déplacer dans une entreprise, les frais de déplacement sont pris en charge par la société. En outre, l’infirmier qui choisit d’exercer dans le domaine libéral peut gagner plus d’argent que celui qui travaille dans les hôpitaux.

Conditions de travail

Les heures de travail varient selon le service de soins. Dans les services de consultation, il est possible de travailler le matin, les week-ends et les jours fériés. Par contre, dans les services de médecine, l’infirmier peut travailler le matin, l’après-midi, la nuit, les week-ends et aussi les jours fériés. Toutefois, quel que soit son service de soins, l’infirmier ne dépasse pas 12 h de travail par jour.

Évolution de carrière

Après avoir passé des années à travailler dans un centre hospitalier, l’infirmier peut se spécialiser en infirmier puériculteur ou en infirmier anesthésiste. Il peut aussi devenir infirmier de bloc opératoire, infirmier en pratique avancée en passant le DEIPA.

Possibilité de devenir cadre de santé, de travailler dans les hôpitaux d’instruction des armées ou de se former à l’ostéopathie. Pareillement, l’infirmier ou infirmière qui le souhaite peut devenir cadre de santé ou choisir de diriger une crèche.

En somme, l’infirmier réalise les soins destinés à maintenir le patient en bonne santé. Exerçant à son propre compte ou dans un hôpital, il peut gagner à la fin du mois une somme importante pouvant lui permettre de subvenir à ses besoins ainsi qu’à ceux de sa famille.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 + 4 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Devenir infirmier : motivation, parcours et débouchés.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 6 + 4 = ?