Profession libérale : Comment choisir une mutuelle santé ?


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 50 fois.

Lorsque vous exercez une profession libérale, cela vous offre une certaine autonomie. En effet, vous demeurez le seul à gérer vos revenus. Toutefois, vous ne profitez d’aucune couverture de la part de votre structure en cas de problèmes de santé. C’est justement pour cette raison qu’il est indispensable de souscrire à une mutuelle santé lorsque vous êtes un TNS. Comment vous y prendre pour choisir celle qui vous convient ? Suivez-nous !

Tenir compte de ses besoins

Pour choisir idéalement votre mutuelle santé lorsque vous êtes un travailleur indépendant, il est d’abord recommandé de tenir compte de vos besoins. Il n’existe pas de contrat standard puisque les attentes varient d’un individu à un autre. De ce fait, essayez de définir vos nécessités en considérant des éléments comme :

  • votre statut : EIRL, EURL, SARL, etc. ;

  • vos consultations auprès des praticiens de médecines douces ;

  • vos besoins en optique (renouvellement des lentilles ou de lunettes par exemple) ;

  • vos traitements médicamenteux réguliers ;

  • votre âge ;

  • la couverture des frais de santé de vos enfants ;

  • les services supplémentaires (garde d’enfants par exemple) ; etc.

Par ailleurs, notez que vous avez la possibilité de faire évoluer le contrat si vos besoins ne sont pas figés. En réalité, il existe une multitude de formules qui s’adaptent à vos priorités de travailleur libéral. Pour rappel, le coût est relativement lié aux garanties pour lesquelles vous optez. Toutefois, vous pouvez trouver une mutuelle bon marché.

Effectuer une comparaison des taux de remboursement

Outre vos besoins, focalisez-vous également sur le tableau de garanties que proposent les différentes mutuelles. Pour ce faire, essayez de lister les complémentaires santé qui sont destinés aux TNS et prenez le temps d’effectuer une comparaison convenable. Ainsi, vous pourrez déduire aisément celle qui est en rapport avec vos aspirations. Vous pouvez à cet effet consulter les garanties chez la MAAF.

Lors de cette opération, vous remarquerez que les remboursements sont indiqués en pourcentage. En effet, ce calcul est fait sur un tarif de base défini par la Sécurité sociale. Lorsque ce pourcentage est de 100 %, cela signifie que le remboursement s’effectuera par la mutuelle et la Sécurité sociale.

Prendre des renseignements sur les délais de carence

Pour optimiser votre sélection, la considération du délai de carence s’avère très importante. Il désigne une période où vous effectuez le paiement des cotisations sans profiter de la couverture de votre mutuelle.

En guise d’illustration, il existe des mutuelles qui prévoient 2 mois de délai de carence pour l’hospitalisation. Dans ce cas, vous ne profiterez d’aucun remboursement si vous vous faites hospitaliser 4 semaines après la souscription. Par contre, certains complémentaires santé ne disposent pas de cette période.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 1 = ?

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Profession libérale : Comment choisir une mutuelle santé ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez résoudre le calcul simple suivant : 4 - 1 = ?