Pourquoi traîne-t-on parfois des virus pendant des semaines ?


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 121 fois.

Catégorie : actualité

Une toux qui n’en finit plus, un nez qui coule sans cesse ou une gorge irritée qui ne guérit pas. Certains épisodes viraux peuvent sembler interminables. Le Dr Matthieu Revest revient sur les mécanismes de ces maladies qui jouent les prolongations.

Une grosse fièvre, suivi d’un bon rhume, qui laisse ensuite place à une toux de plusieurs semaines, prolongée d’un mal de gorge… Certains épisodes viraux paraissent sans fin et laisser le malade dans un état de grande fatigue.

Un effet Covid ?

Depuis le Covid-19, la longueur des maladies pose question. Pourtant, ces phénomènes ne sont pas nouveaux. Le Dr Matthieu Revest, infectiologue au Centre hospitalier de Rennes, indique que rien ne permet de conclure à un lien entre la pandémie et la ténacité d’autres maladies. « Tout le monde est plus attentif aux symptômes. Est-ce que ce n’est pas une plus grande déclaration et authentification de ces symptômes ? », se demande-t-il.

L’hypothèse d’une dette immunitaire, qui se serait constituée avec les confinements, n’est cependant pas fantaisiste, mais elle n’a pas encore été démontrée. « Nous avons été moins exposés à des pathogènes, donc nous avons perdu un peu d’immunité, résume le médecin. L’an dernier, nous avons eu une augmentation des infections graves avec une bactérie, la cryptocoque de groupe A. Il y a un faisceau d’indices qui conduisent vers la dette immunitaire. Pour les autres maladies, il y a des hypothèses, mais pas de preuve ».

Les muqueuses sont abîmées

Ce qui est en revanche connu, c’est la façon dont les virus respiratoires s’attaquent aux muqueuses, dont le rôle est de nous protéger. « Une fois que le virus est parti, on reste avec une barrière muqueuse abîmée. Nous sommes donc plus vulnérables aux autres virus », explique celui qui est membre de la commission spécialisée maladies infectieuses et maladies émergentes au sein du Haut conseil de la santé publique. Il est ainsi courant qu’un malade soit touché par plusieurs infections successives, ce qui donne l’impression d’avoir été contaminé par une souche particulièrement virulente. La grippe, par exemple, s’attaque fortement aux muqueuses et laisse ses victimes particulièrement vulnérables.

Des conséquences classiques

D’autre part, certaines maladies communes engendrent toujours de syndromes persistants. C’est le cas de la bronchite aiguë. « L’infection virale dure entre 3 et 5 jours, 7 maximum, mais on tousse pendant trois semaines parce que la muqueuse est abîmée », explique Matthieu Revest. Idem pour la rhinosinusite. Le nez peut être encombré pendant 10 ou 15 jours après que le virus a cessé de se multiplier dans l’organisme.

« Rien n’empêche de tousser »

Pour éviter de traîner ces maladies pendant des semaines, rien ne sert de se gaver de pilules. « Il n’y a pas de médicament pour ces symptômes. Rien n’empêche de tousser », assure l’infectiologue.

Quelques réflexes peuvent toutefois être adoptés. Ce sont ceux qui ont été encouragés pendant la crise sanitaire : distanciation, port du masque, lavage de mains… Maintenir un peu d’activité physique, plutôt que de rester cloîtré au lit est aussi préférable. « Les lavages de nez à l’eau, ou à l’eau de mer, permettent d’améliorer plus rapidement les symptômes, notamment chez les enfants », ajoute Matthieu Revest. La vaccination contre la grippe est également encouragée, en attendant celle contre la bronchiolite.

Quant aux fumeurs, guérir plus vite peut être une raison de plus pour se motiver à arrêter la cigarette. « Fumer rallonge considérablement les symptômes. Chez un fumeur, la bronchite dure six semaines », prévient le médecin.

 

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Pourquoi traîne-t-on parfois des virus pendant des semaines ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.