Réhabilitation psychosociale : quelles sont les approches de traitement ?


Commentaires (0)

Cet article a été publié le par Brigitte Femenia et a été consulté 133 fois.

Les traitements médicamenteux ne suffisent pas pour soigner tous les symptômes occasionnés par les troubles psychiques. Il existe certaines difficultés telles que les troubles de l’insight ou la perte d’autonomie qui persistent et qu’il faut aborder avec d’autres approches. Ici, nous vous présentons les différentes techniques de la réhabilitation psychosociale.

L'entretien motivationnel

L’objectif de la réhabilitation privée est d’aider le patient souffrant de troubles psychologiques à retrouver sa faculté mentale et à reprendre sa vie en main. Dans ce processus, l’entretien motivationnel joue un rôle déterminant. Cette technique est essentielle pour établir une relation de confiance entre le soignant et le patient.

En effet, pour travailler efficacement avec un patient ayant des troubles psychologiques, il est primordial de créer un rapprochement pour le mettre en confiance. L’entretien motivationnel consiste à mettre le patient au centre de la démarche thérapeutique.

À travers une écoute active et une communication intense, le soignant doit lui faire prendre conscience de ses valeurs. Cette technique permet de faire comprendre au patient qu’il est le principal acteur de sa propre guérison.

La psychoéducation

La psychoéducation est une approche dédiée au traitement des troubles de l’insight, notamment aux aspects concernant l’incompréhension de la maladie. Cette méthode s’applique sous forme de rencontres de groupe co-animées par un professionnel de santé et un pair-aidant. Les notions théoriques et pratiques dispensées incitent le patient à investir dans sa prise en charge.

Cette approche n’est pas uniquement dédiée au patient. Elle est destinée aussi à ses proches qui bénéficient d'apports similaires. Cela minimise les difficultés relationnelles possibles et favorise la compréhension mutuelle.

La psychoéducation comprend trois étapes. La première phase est pédagogique. Elle consiste à acquérir et à assimiler les connaissances. La deuxième étape qui est psychologique est synonyme de l’acceptation de la maladie. Enfin, la dimension comportementale permet de restaurer les compétences du patient.

La remédiation cognitive

La remédiation cognitive est une méthode de traitement qui a pour but de rétablir les capacités cognitives chez une personne qui présente des déficits dans ce secteur. En réalité, les troubles cognitifs sont fréquents. Ils peuvent même toucher la neurocognition, diminuant ainsi les performances mentales.

La remédiation cognitive repose sur l’idée selon laquelle les fonctions cognitives peuvent être travaillées grâce à des exercices spécifiques. Elle s’appuie sur des tâches rééducatives pour corriger les conséquences fonctionnelles de ces troubles.

Pour obtenir des résultats efficaces, cette technique est associée à d’autres approches lors des séances individuelles. L’objectif n’est pas seulement d’améliorer les performances cognitives du patient, mais aussi de faciliter sa réinsertion sociale et professionnelle.

Commentaires des internautes

Partagez votre opinion

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ecrire un commentaire

Veuillez utiliser le formulaire suivant pour nous soumettre votre commentaire.

Veuillez noter que pour éviter tout abus, votre adresse IP sera enregistrée lors de la validation de ce formulaire. Nous la conserverons pendant maximum 12 mois.

 Champs obligatoires

@

Acceptez-vous d'être contacté par les visiteurs de L'Infirmière Libérale Francaise ?

Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.

Recommander cet article

Le formulaire ci-dessous vous permet de recommander l'article Réhabilitation psychosociale : quelles sont les approches de traitement ?.

 Champs obligatoires

@
@
Veuillez recopier le code de sécurité ci-dessous afin de confirmer que vous n'êtes pas un robot.